Football : l'UEFA lève la limite de public dans les stades, feu vert pour 5 changements à l'Euro

Il y a du changement en vue de l'Euro 2020 organisé en juin prochain! L'UEFA a décidé de lever la limite de public dans les stades (pour l'Euro et dans les championnats européens), mais aussi d'autoriser cinq changements à l'Euro. En ce qui concerne les supporters, chaque pays décidera donc d'ouvrir ses stades ou non au public. 


►►► À lire aussi : Euro 2020 : "Le scénario du huis clos n'est pas sur la table" affirme l'UEFA

►►► À lire aussi : J-100 avant l'Euro de football : l'UEFA ne peut plus reporter et le casse-tête est colossal


L'UEFA a levé mercredi la jauge de 30% de spectateurs dans les stades décidée en octobre dernier, laissant les autorités locales décider d'éventuelles limites, notamment en vue de l'Euro de football (11 juin-11 juillet).

"Compte tenu du fait que les 55 associations membres de l'UEFA font chacune face à une situation différente dans la gestion de la pandémie, une telle limitation n'est plus requise", explique l'instance après avoir réuni son comité exécutif.

Autre décision prise par l'UEFA ce mercredi, l'autorisation pour les différents pays d'opérer 5 changements lors de l'Euro prochain ainsi qu'au Final Four de Nations League. 

"Comme les motifs qui ont conduit à la règle des cinq remplacements restent valables dans un contexte où les calendriers des compétitions nationales et internationales continuent d'être touchés par la pandémie de Covid-19, et vu que cette règle s'applique déjà aux matches de qualification pour la Coupe du monde, qui se joueront de mars 2021 à mars 2022, le Comité exécutif a décidé d'étendre l'amendement à Euro 2020, qui se jouera en juin/juillet 2021, à la phase finale de la Ligue des Nations, qui sera disputée en octobre 2021, et aux matches de relégation de la Ligue des Nations, qui auront lieu en mars 2022", a expliqué l'UEFA dans un communiqué.

Les cinq changements durant un match sont autorisés depuis la reprise des compétitions l'été passé après l'interruption provoquée par la pandémie de coronavirus.

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK