FIFA : un bilan financier au-delà des espérances

FIFA : un bilan financier au-delà des espérances
FIFA : un bilan financier au-delà des espérances - © ALBERTO PIZZOLI - AFP

La Fédération internationale de Football ne s'est jamais aussi bien portée. C'est ce que révèlent les résultats financiers du dernier cycle quadriennal pris en considération.

Sur la période 2015-2018, la FIFA a enregistré un chiffre d'affaires de 5,65 milliards d'euros, bien supérieur aux prévisions.

Ses réserves de trésorerie, chiffrées à 2,42 milliards d'euros sont, elles aussi, supérieures aux attentes (les réserves de trésorerie doivent permettre, en théorie, de faire face à l'annulation d'une édition de la coupe du monde). On n'a pas l'impression que le gigantesque scandale de corruption qui a éclaté en 2015, ait freiné la croissance de la FIFA.

 

Face au scandale de corruption qui avait entraîné l'arrestation et la condamnation de plusieurs hauts-responsables de la FIFA, plusieurs gros partenaires commerciaux avaient pourtant déserté le navire et de nombreux observateurs s'étaient montrés sceptiques quant à son redressement.

Visiblement, la plus haute instance du foot mondial n'a pas eu de peine à retomber sur ses pattes, notamment grâce à la conclusion, en mai 2017, d'un accord (pour un montant record) avec Qatar Airways, venu grossir le contingent de partenaires bien implantés comme Adidas, Coca-Cola, Wanda, Hyundai/Kia, Visa ou encore Gazprom (depuis 2015).

Les résultats du cycle 2015-2018 sont largement supérieurs aux prévisions annoncées en juin dernier, à la veille de l'ouverture du Mondial 2018 en Russie !

D'où provient l'argent de la FIFA ?

En 2017, la FIFA a tiré un tiers de ses revenus des droits commerciaux (les 7 partenaires permanents plus les sponsors plus circonstanciels), un autre tiers venant des droits tv (et nouvelles sources issues des nouvelles technologies) et le troisième des droits de licence (l'e-sport notamment), droits d'hospitalité/hébergement, billetterie et autres produits provenant notamment du paiement d'amendes ou de versements en lien avec des appels.

Où va l'argent de la FIFA ?

Du point de vue de ses dépenses, toujours en 2017, la FIFA a consacré la moitié de son enveloppe au volet "développement et éducation" (le reste étant alloué au développement technique, à l'assistance à l'arbitrage ou encore au Musée du football mondial de la FIFA). Il s'agit du fameux programme Forward qui aide les 211 fédérations membres en investissant dans des infrastructures (terrains, infrastructures, stades) et divers programmes de stages, ateliers, échanges et formations. Sur le cycle 2015-2018, les aides au développement ont dépassé le milliard d'euros. Le président de la FIFA Gianni Infantino a promis de faire mieux encore sur la période 2019-2022, à condition d'être reconduit pour un nouveau mandat.

Ce qui ne fait guère de doute puisque il sera l'unique candidat à sa réelection en juin prochain, lors du congrès de la FIFA prévu à Paris.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK