Walem espère retrouver "l'efficacité offensive et défensive"

Johan Walem se veut positif à la veille du duel face à l'Espagne à Reggio Emilia, deuxième rencontre de l'Euro Espoirs en Italie. En conférence de presse, le sélectionneur belge est revenu sur la défaite face à la Pologne où "l'efficacité a fait défaut, aussi bien offensivement que défensivement." Il a également parlé des chances de qualification de la Belgique. "Nous pouvons encore nous qualifier et si ce n'est pas le cas, ce tournoi constituera une belle expérience pour nos joueurs ", a-t-il déclaré.

"Mercredi, il faudra être plus efficaces dans tous les domaines", a répété Walem. "Derrière, il s'agira d'éviter les risques. Offensivement, nous aurions pu marquer six fois dimanche. Nous avons bien joué entre les lignes mais il fallait concrétiser. Au niveau international, être capable de concrétiser est une grande qualité, c'est la marque de fabrique des grands joueurs."

Et de poursuivre. "Il faudra être discipliné offensivement et défensivement mais je veux aussi que l'équipe joue librement, avec enthousiasme et avec les principes que nous appliquons depuis deux ans et demi. Nous devons oublier la Pologne. Le match contre l'Espagne sera un duel fantastique pour le public et une expérience unique pour les joueurs."

Une des cartes à utiliser pour déstabiliser l'Espagne pour est être celle du contre, qui a d'ailleurs plusieurs fois souri à la Belgique lors des qualifications. "C'est une option intéressante et qui est dans l'ADN de cette équipe. On peut très vite repartir vers l'avant et faire la différence mais il ne faut pas oublier les qualités de l'Espagne. Contre l'Italie, les Espagnols ont dominé la première demi-heure. N'oublions pas que cette équipe a remporté l'Euro U19 il y a quatre ans et que quatre des joueurs présents ici ont déjà débuté en équipe première. Des joueurs comme Mayoral, Soler et Ceballos ont beaucoup de talent mais nous n'avons pas peur."

Face aux qualités de possession de l'Espagne, Walem envisage de changer quelque chose dans son onze de base mais ne semble pas avoir l'intention de renforcer son entrejeu. "Ce n'est pas le compartiment du jeu dans lequel se trouvent nos qualités. Nous n'avons pas une équipe pour organiser l'action de loin et je ne suis pas un coach qui préconise cela. J'essaie plutôt de transmettre ma faim de gagner à mes joueurs. Je n'ai pas encore ma composition en tête, je dois y penser. Tout le monde a bien récupéré après le match contre la Pologne. Je vais observer qui est prêt mentalement et physiquement et composerai un onze de base que je penserai capable d'arracher quelque chose."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK