Echange musclé entre Infantino et le président de la Fédération allemande

Echange musclé entre Infantino et le président de la Fédération allemande
Echange musclé entre Infantino et le président de la Fédération allemande - © JEWEL SAMAD - AFP

Un échange musclé a eu lieu entre le président de la Fédération allemande de football Reinhard Grindel et son homologue de la Fifa Gianni Infantino, à propos de l'attribution de l'Euro-2024 de football, pour lequel l'Allemagne est candidate contre la Turquie, rapporte vendredi le magazine allemand Der Spiegel.

Selon le Spiegel, Grindel a reproché par écrit au patron de la Fifa d'avoir rencontré le président turc Recep Tayyip Erdogan et d'avoir loué les qualités du dossier turc, s'inquiétant d'une possible ingérence de M. Infantino dans le processus de décision, qui doit aboutir le 27 septembre à la désignation du pays organisateur.

Le magazine affirme avoir eu connaissance de la réponse écrite de Gianni Infantino, formulée en ces termes: "Pour commencer, je dois formuler ma surprise et ma déception à propos du ton et du contenu de votre lettre. Avant d'envoyer une telle lettre, j'aurais personnellement trouvé plus approprié d'avoir une discussion directe, pour savoir exactement ce qu'il s'est passé et pour éviter de s'appuyer uniquement sur des accusations formulées dans les médias".

Le président de la Fifa n'a pas le droit de vote pour la désignation du pays hôte de l'Euro, mais son influence n'est pas négligeable, note le média allemand.

Par ailleurs, le Spiegel fait état d'un rapport préliminaire d'experts commandé par la DFB, qui pointait parmi les "faiblesses" de la candidature allemande l'enquête qui vise toujours Franz Beckenbauer et d'autres responsables de la candidature allemande au Mondial-2006, soupçonnés d'avoir acheté des voix pour obtenir le tournoi.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK