D2 et D3 ACFF : une majorité de clubs favorables à une saison blanche, bientôt avec les U23 pros ?

Neuf plans pour le reste de la saison 2020-2021, venue des U23 pros chez les Amateurs. L’ACFF et l’Union Belge ont sondé, ce week-end, les clubs francophones de D2 et D3. Une majorité veut la saison blanche !

A l’initiative de l’ACFF et de l’Instance supérieure de l’Union Belge, les clubs de D2 et D3 (une petite cinquantaine) ont été invités, vendredi soir et samedi matin, en visioconférence à prendre connaissance des projets du Comité de crise concernant la suite à donner à la saison 2020-2021 au sein du foot amateur.
Sortie de la bouche du président David Delferière, la phrase " dans la presse, nous avons pu lire tout et son contraire à ce sujet " n’est pas passée inaperçue.
De même : "Je suis un compétiteur. Donc, je ne veux pas imaginer, tant qu’on pourra l’éviter bien sûr la saison blanche en 2020-2021. Nous avons un règlement qui nous permet d’avaliser une saison déjà à partir de 15 matches disputés, et si on peut aller au-delà, on ne s’en privera pas."

Avant d’aborder le thème qui fait débat dans le foot amateur, Christian Bartosch, membre de l’Instance supérieure de l’Union Belge, a été invité à faire un point sur une étude qui propose d’intégrer en Nationale 1, D2 et D3 des deux ailes de l'Union Belge,  des équipes U23 venues du monde pro (avec la possibilité d’un renfort plus âgé en convalescence).
Oubliée cette fois, l’intégration de U21, comme cela avait été imaginé par le passé.
La réorganisation des séries D2 et D3 ne viendrait toutefois pas de suite.
Il serait question d’un délai d’au moins deux ans, le temps avant tout d’avoir une saison complète en bonne et due forme, avec des montées et des descentes organisées en conséquence.
Pour la D1B,  il y a déjà un souhait de la Ligue pro d'intégrer quatre équipes U23 pros dès 2021-2022. A cet égard, la prochaine A.G du 15 décembre de cette instance sera intéressante.
Pour faire aboutir le projet, que l’on veut encore un peu secret en haut lieu, la Ligue Pro, poussée par son directeur Pierre François serait prête à ouvrir le portefeuille.
Des sommes de 25.000 €, 50.000 € et 75.000 € selon la division et pour chaque club ont été citées dans les conversations, sans que cela soit encore très clair surtout en ce qui concerne des situations " bonus " de fin de saison.

Pas de licence en D2/D3, gel du label cette saison, cotisations et assurances en sursis ?

Au bout de l’exercice 2020-2021, que la saison soit blanche ou pas, il ne sera cette fois pas question d’obtenir une licence pour évoluer en D2 ou D3 ACFF.
L’ACFF gèlera aussi les labels une saison de plus, comme les cours pour entraîneurs diplômés sont actuellement suspendus.

En Nationale 1, les conditions d’octroi de la licence seront quelque peu assouplies, comme c’était dans l’air. Ainsi, s’il faudra toujours avoir un stade de 4000 places minimum, on ne demandera plus 1500, mais 1200 places assises.

En revanche pour les clubs dont ce sera la deuxième saison en D1B, pour obtenir la licence, on ne s’alignera plus sur les conditions de D1A, où par exemple, en matière de places assises, il fallait 5000 assises sur un total de 8000.

En ce moment, la plupart des clubs amateurs grondent face à des cotisations et des assurances dues à l’ACFF alors… qu’il n’y a pas de matches !
Le président Delferière annonce une réunion et une réponse de la Trésorerie fédérale à ce sujet cette prochaine semaine. C’est que la suppression de la dernière tranche de la saison écoulée a déjà coûté bien plus d’un million à l’ACFF, et a quasiment "mangé" le subside d’1,8 million reçu de l’U.B ; dans un budget de 11 millions cette saison.

Neuf plans pour la reprise du championnat à la mi-février ?

Pour ce qui est de la saison stoppée en octobre 2020, le président hennuyer de l’ACFF a fait état de neuf plans, rassemblés par le Comité de Crise de la Fédération (ACFF, V.V – aile flamande du foot - et Union Belge). Si la crise sanitaire continue à s’améliorer après les fêtes, avec l’accord des Ministres de la Santé, les entraînements pourraient reprendre tant en Nationale 1, qu’en D2 et D3 ACFF, mais aussi en provinciales dès le 15 janvier 2021, le nouveau départ des championnats pouvant alors survenir à la mi-février. "Attention, si les championnats redémarrent, ce ne sera plus pour les arrêter une seconde fois cette saison", insiste-t-on en haut lieu.

La reprise n’est de toute façon envisagée qu’avec l’ouverture des buvettes et des vestiaires, sans oublier les règles anti Covid-19 qui s’imposeront toujours.
A priori, on poursuivrait ce qui a déjà été joué, à charge pour certains clubs de gommer leur retard lors de certaines journées de récupération.
La saison peut se terminer le 27 juin 2021, mais sans doute pas au-delà comme le prévoit un des plans imaginés, option qui ne serait de toute façon pas avalisée par l’UEFA.

Il ne sera plus question pour des amateurs de disputer des rencontres de championnat en semaine, mais deux matches pourraient être programmés autour de Pâques, de l’Ascension et de la Pentecôte.

Juin pourrait être évité pour les sessions d’examens s’il le faut, l’objectif prioritaire est d’au moins disputer les matches aller (15 matches), évitant toute action juridique puisqu’un nouveau règlement validant une saison intervient déjà dès ce quota de matches atteint.

Un ou cinq cas positifs pour une remise ? La majorité des Amateurs pour la saison blanche !

Une autre priorité est d’avoir le même schéma de championnat au Nord comme au Sud, ce qui n’est pas évident puisque les terrains et le climat sont plus favorables en Flandre qu’ailleurs dans le pays. La question n’a pas pu être posée, mais on imagine que le point relatif au nombre de joueurs positifs à la Covid-19 pour postposer un match devra être rediscuté.

En début de compétition, un seul cas positif suffisait à remettre un match en partie francophone, quand il en fallait cinq par équipe dans les Flandres.
Un autre plan de reprise de compétition inclut un système de groupes de huit équipes pour le reste de la saison, avec un tour final au bout de rencontres disputées dans ces séries.

Ces idées et le bon plan devront être dégagés rapidement avant l’éventuelle reprise si celle-ci se confirme après le premier Comité National de Sécurité de janvier. Pourtant, aujourd’hui, si l’ACFF devait suivre les clubs de D2 et D3 sondés ce week-end, c’est le scénario de la saison blanche qui émerge nettement.
Au vote, celui-ci a recueilli la majorité des suffrages, tant vendredi soir que samedi midi. Plusieurs clubs ont noté qu’il ne fallait pas attendre de vaccination chez les joueurs avant le milieu de l’année 2021. Au mieux.

Par ailleurs, n’ayant plus, pour certains "que" les frais d’entraîneurs des plus jeunes à côté des cotisations et autres assurances à maîtriser, limiter les sorties d’argent dans une saison compliquée n’est pas la plus mauvaise des options.

Cette situation combinée à l’incertitude liée à l’évolution du virus, la quasi-certitude de ne pas avoir un championnat très équilibré embarrasse bel et bien une majorité d’intervenants dans le sondage de ce week-end.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK