Courtrai échappe à sa sanction après les actes racistes contre des joueurs du Standard

Courtrai échappe à sa sanction après les actes racistes contre des joueurs du Standard
Courtrai échappe à sa sanction après les actes racistes contre des joueurs du Standard - © BRUNO FAHY - BELGA

Le KV Courtrai ne sera pas sanctionné suite aux actes racistes de ses supporters à l'encontre des joueurs du Standard Paul-José Mpoku et Christian Luyindama lors du match du 11 novembre. Le parquet de l'Union belge de football (URBSFA) a transmis le dossier à la mauvaise commission de discipline, a jugé la Commission des litiges pour le football professionnel.

Après le match, Mpoku avait expliqué avoir été victime, tout comme Luyindama, du comportement raciste d'une partie du public local. Il a entendu des insultes racistes et vu un supporter imiter un singe. Le 26 novembre, le club flandrien s'était présenté devant la chambre d'appel de la Commission des litiges.

La Commission des litiges pour le football professionnel a estimé, sur base du témoignage du délégué au terrain et des images télévisées, qu'il ne s'agissait pas de chants collectifs mais bien de comportements répréhensibles de certains supporters. De ce fait, la chambre d'appel de la Commission des litiges n'était pas compétente pour juger les faits.

Courtrai échappe donc à sa sanction car le délai d'appel d'une semaine est d'ores et déjà passé. Toutefois, le parquet fédéral, qui avait réclamé 5.000 euros d'amende, peut encore aller en évocation.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK