Coupe de Belgique, la RAAL sortie par l’Antwerp : "Très difficile de se dire qu’on va être privés de notre passion"

L’Antwerp a mis fin à la saison de la RAAL. En éliminant les Louviérois de la Coupe de Belgique, les Anversois ont aussi forcé leurs adversaires d’un soir à ranger leurs ballons, leurs équipements et leurs crampons jusqu’à l’été. L’histoire de ce match, c’était vraiment David contre Goliath. Une expression parfois galvaudée, mais qui représentait cette fois fort bien le duel entre l’Antwerp et la RAAL en seizième de finale de la Coupe : l’équipe tenante du titre, actuelle deuxième de la Pro League, encore engagée en Europa League, face à un club de D2 amateur au "repos forcé" depuis octobre (dernier match officiel le 11 octobre) et qui avait obtenu une dérogation pour pouvoir s’entraîner ces quatre dernières semaines, moyennant de nombreux tests Covid. Des joueurs professionnels dans le rythme du haut niveau, contre des amateurs privés de ballon pendant trois mois. Le capitaine louviérois Quentin Louagé avouait même que les 20 kilomètres parcourus quotidiennement pendant les fêtes dans le magasin de jouets qui l’emploie l’avaient aidé à garder quelque peu la forme à cette période !

Ce match, c’était donc le match de l’année pour les Loups. Et maintenant, tout s'arrête. Leur saison est terminée, puisque la saison blanche a été décrétée chez les amateurs. "C’est très difficile de se dire qu’on va être privés de notre passion", avoue l’entraîneur louviérois Frédéric Taquin. Qui ajoute rapidement qu’il comprend les raisons, "mais il y avait sans doute moyen de s’organiser, comme on l’a fait ici".

La meute a en effet traversé ce mois de janvier particulier en subissant deux tests Covid par semaine, le dernier réalisé par la Pro League trois jours avant la rencontre. En quatre semaines, aucun cas positif n’a été décelé. Dans leur vie privée aussi, les joueurs sont restés très prudents. "Je me dis qu’avec un peu de bonne volonté et de patience on aurait pu encore pratiquer notre sport. Donc pour nous la fin est brutale en fait. On est très fiers, très contents de l’avoir vécu mais maintenant on va souffrir pendant quatre mois du manque de football…" ajoute Frédéric Taquin.

De l’ivresse des sommets à la détresse du vide

2 images
Grégory Lazitch, le défenseur de la RAAL, exulte : il vient de propulser le ballon dans les filets de l’Antwerp © BELGA JASPER JACOBS

Ce stop brutal, c’est une réalité difficile à avaler pour une équipe prête à jouer le haut du tableau dans sa division. "Sans nous lancer de fleurs, on était sans doute l’équipe à battre cette année", glisse le défenseur Grégory Lazitch (ex Sporting de Charleroi notamment), auteur du but louviérois face à l’Antwerp, d’une reprise de volée supersonique. "On avait les joueurs pour défendre haut, construire, jouer du beau foot. On est un super groupe et c’est vraiment dommage qu’on ne puisse pas jouer ce championnat pour montrer qu’on mérite notre place plus haut".

C’est que le (prochain) mercato va passer par là et la bande bien balancée, équilibrée, motivée et menée de main de maître par Frédéric Taquin va sans doute changer un peu dans les mois qui arrivent. "Je pense surtout aux jeunes joueurs talentueux de ce groupe", ajoute Lazitch. "Ce sont des bons gars, on aurait pu vivre quelque chose de bien. On est tristes que ça s’arrête mais on a essayé de montrer qu’on existait, montrer ce que c’est la RAAL, montrer qu’on sait jouer !"

De ce côté-là, le David louviérois a relevé le défi, sans se démonter face au Goliath anversois qui a dû faire appel à son Soulier d’or initialement laissé au repos pour s’assurer la victoire (Lior Refaelov a délivré l’assist à Ritchie De Laet sur le 2-1). Même si Frédéric Taquin se montre lui aussi un peu amer : "Il faut savoir qu’en matchs officiels, on était invaincus depuis un an et demi ! L’année passée, on avait aussi été freinés dans notre élan alors qu’on était très performants. Et sur cette période d’un an et demi/deux ans, eh bien on n’a jamais pu terminer une saison. C’est très dur mentalement pour nous…"

Le coach louviérois donne déjà rendez-vous la saison prochaine. En croisant les doigts pour pouvoir aller au bout, cette fois…

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK