"Nous avions déjà perdu la rencontre avant le repos"

Dion Cools
Dion Cools - © BRUNO FAHY - BELGA

Dion Cools, l'auteur du second but belge, enrageait après la défaite 3-2 contre la Pologne lors du match d'ouverture de l'Euro espoirs. "Nous devions gagner ce match et je pense que nous le méritions aussi", a déclaré le défenseur droit.

"Tout le monde est très déçu du résultat", a insisté Cools. "Nous devions gagner cette rencontre au vu de son déroulement. Le premier but adverse est tombé beaucoup trop facilement. Cela ne peut pas arriver de cette manière. Après cela, il y a eu quelques doutes dans l'équipe. Nous nous sommes créé des occasions mais nous ne les avons pas concrétisées. Puis, on s'est fait surprendre sur un coup coin et un contre. Nous avons reçu une leçon d'efficacité. La Pologne a également joué très bas après le 2-1. C'était très difficile de passer à travers. Il faudra peut-être travailler ce point. Mais je crois qu'on a perdu la rencontre avant le repos."

Les deux prochains matchs contre l'Espagne mercredi et l'Italie samedi seront encore plus difficiles. "Effectivement. Mais on ne sait jamais. On pourrait faire un 6/6. En octobre de l'année dernière, nous avons battu l'Italie 0-1 à Udine. On pourrait certainement refaire le même coup mais ce sera difficile."

Schrijvers et Lukebakio: "Nous y croyons encore"

"Je ne veux pas me montrer négatif. Nous savions ce qui nous attendait à cet Euro", a raconté Dodi Lukebakio. "Nous avons très bien commencé le match et nous avons marqué rapidement. Après ça, nous avons voulu trop attaquer et l'égalisation est tombée. La rencontre a changé à partir de ce moment-là. Nous avons moins bien joué aussi mais tout n'a pas été mauvais. Nous savions à l'avance comment la Pologne jouait. On ne peut pas tout prédire en football. Nous continuerons à faire de notre mieux pour les deux prochains matches. Tout n'est pas perdu."

Siebe Schrijvers s'en est voulu pour les occasions qu'il a ratées. "J'aurais dû marquer. J'ai eu le 2-0 au bout du pied et je me suis trop pressé. C'est vraiment dur de perdre ainsi. Nous savions que nous devions gagner. Je trouve que nous avons été meilleurs. On méritait plus. Nous devons apprendre à nous concentrer pendant 90 minutes. Avant le premier but, nous ne l'étions plus. Regardons devant nous et continuons à y croire. J'étais déjà en train de parler à certains des joueurs au moment de quitter le terrain. Ils m'ont aussi dit que ce n'était pas encore fini. Un 6/6 contre l'Espagne et l'Italie est possible."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK