Christian Benteke : "Les absences de Witsel et Hazard ne sont pas des excuses"

Sans réelle surprise, Christian Benteke a une nouvelle fois été appelé par Roberto Martinez en prévision des trois matchs de qualification pour la Coupe du monde 2022. Habitué des rencontres avec l’équipe nationale, l’attaquant de Crystal Palace nous a accordé un entretien exclusif pour évoquer les Diables rouges.

L’ancien buteur de Genk retrouve un environnement qu’il connaît bien : "C’est toujours une fierté de revenir dans son pays, on y retrouve les autres joueurs. C’est une autre énergie, une autre dynamique. Tu viens comme l’un des meilleurs joueurs de ton pays donc tu dois hausser ton niveau. Tu es jugé sur une courte période, il faut être performant directement."

Le natif de Kinshasa a également parlé de sa relation avec Roberto Martinez : "Notre relation est respectueuse. J’avais déjà joué contre lui à l’époque où il était le manager d’Everton. On ne s’appelle pas tout le temps mais quand je viens en sélection, on parle quand il faut."

Pas titulaire habituellement aux yeux du coach espagnol, l’ancien attaquant du Standard le prend avec philosophie : "Il ne faut pas prendre ces choix personnellement. Je pense avoir été performant à chaque fois que l’entraîneur a fait appel à moi. C’est à moi maintenant d’être prêt et de montrer que je peux aider l’équipe quand je joue. Je fais partie des joueurs expérimentés donc je ne pourrai pas me cacher si Romelu est absent. Je dois prendre mes responsabilités si elles se présentent. Ce sera au coach de prendre les décisions car Michy vient aussi pour jouer."

Ne pas partir à l’Euro serait une grosse déception mais je fais tout ce que je peux pour y être. Je ne vois pas pourquoi je n’y serais pas.

Benteke est également revenu sur les nouveaux Diables comme Sambi Lokonga : "Je l’ai vu jouer quelques matchs. J’en ai parlé avec Paul-José Mpoku (ndlr : son frère) et il m’a demandé de prendre soin de lui. J’ai répondu que cela ne serait pas un problème et qu’il sera très bien accueilli."

Très proche d’Eden Hazard, l’attaquant reste en contact avec le capitaine des Diables : "Quelques jours après sa blessure, je lui ai envoyé un message. Il m’a dit que ce n’était pas trop grave mais que ça l’embêtait d’être encore out. C’est râlant de le voir comme ça. Il doit juste être attristé car il ne peut pas faire ce qu’il aime le plus. Il ne faut pas oublier que cela fait mal d’années qu’il est au plus haut niveau et il a eu dix ans sans blessures. J’ai un peu l’impression que tout le monde s’acharne sur lui, sur son hygiène mais ses blessures ne sont pas de sa faute."

Avec les absences d’Axel Witsel et d’Eden Hazard, certains supporters s’inquiètent pour notre équipe nationale : "Sans eux, c’est plus difficile. C’est en quelque sorte le cœur de l’équipe mais ce ne sont pas des excuses. Axel ne s’est pas blessé un mois avant l’Euro, donc l’entraîneur a le temps de préparer s charnière au milieu de terrain. La tâche ne sera pas facile car ce sont des joueurs super importants mais tout le monde doit se tenir prêt."

Le Diable rouge aimerait d’ailleurs revoir Marouane Fellaini en équipe nationale : "Son retour serait positif pour le groupe. Il a beaucoup d’expérience et une bonne mentalité. C’est un guerrier mais il faut voir s’il veut revenir. Je n’ai pas d’inquiétudes sur sa condition, il continue de bien s’entraîner. Il pourrait revenir jouer sans problème. C’est comme pour Axel. Il est revenu après avoir été en Chine, mais il n’y avait pas de différences."

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK