Charleroi – Standard en chiffres

Ces dernières années, le Sporting de Charleroi est la véritable « bête noire du Standard ». Ces 2 dernières saisons, Charleroi a ainsi à chaque fois battu les liégeois à domicile (le 27 avril 2008 : 2-1 (Chakouri, Kéré /Jovanovic-pen) et    le 22 mars 2009 : 1-0 (Oulmers))
Les années passent et risquent de ne pas se ressembler pour les carolos qui affichent cette saison chez eux un bilan tout simplement catastrophique : 9 points sur 30, ce qui représente 2 succès (contre le Germinal Beerschot et Roulers), 3 nuls et pas moins de 5 défaites .
Le Standard en déplacement, c’est 12 points sur 30 (3 succès, 3 nuls, 4 revers).
Statistique cocasse, Charleroi est l’équipe la moins jaunie de la Proligue (36 bristols jaunes… soit 27 de moins que le Standard) mais c’est aussi celle qui a obtenu le plus de cartons rouges : 9, soit 6 de plus que le Standard.
Le Sporting espère enfin que le match de ce soir va lui permettre de relever la pente au niveau de son assistance. Cette année, les carolos ont enregistré une fois de plus la plus forte diminution de l’élite en termes de pourcentage de sa moyenne de spectateurs : -22,63 %.

Une des clés du match est également le retour de Steven Defour (voir interview de Tommy Craig à ce sujet) mais aussi les absences de Pocognoli et de Daerden pas qualifiés pour cette rencontre.
Le Standard peut réintégrer le Top 6 en cas de partage ou de victoire. Il pourrait ainsi être le grand bénéficiaire de la semaine suite aux défaites du Germinal Beerschot à Malines (1-0) et de Saint-Trond face à Westerlo (0-1).

Un joueur est sous la menace d’une suspension, il s’agit du brésilien Marcos du Standard. Un avertissement à Charleroi le priverait du déplacement du club liégeois à Genk.

G. Bayet avec stats de Cl. Henrot

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK