Ces stars mondiales qui sont passées par notre championnat ont-elles toutes réussi ?

Adriano, Conceicao ou encore Portillo (mais tant d'autres) ont connu le top européen avant d'arriver dans notre chamoionnat.
Adriano, Conceicao ou encore Portillo (mais tant d'autres) ont connu le top européen avant d'arriver dans notre chamoionnat. - © Tous droits réservés

La venue d’Adriano (35 ans) à Eupen a ce petit quelque chose de totalement improbable. Le gaucher possède un palmarès absolument hors-norme à l’échelle de notre championnat. Est-ce pour autant un gage de réussite ? Adriano n’est pas l’unique transfert ronflant transitant par notre championnat. Et tous les autres n’ont pas performé comme ils l’entendaient.

Adriano Correia (As Eupen, ex-Barcelone)

Le récent transfert des Pandas a été 18 fois international brésilien. Avec le grand Barcelone, il a remporté deux fois la ligue des Champions. Et deux fois l’Europa League avec Séville. Il faut encore ajouter une victoire en Copa America avec le Brésil. Il a joué 189 matches (pour 17 buts) avec Barcelone avec qui il a remporté au passage deux coupes d’Espagne et deux Coupes du monde des clubs. Son transfert de Paranaense à Eupen reste un mystère. Mais il n’est pas le seul.

Samir Nasri (RSCA, ex-Manchester City, Arsenal…)

L’incarnation du flop total. Le joueur possède un talent dingue et un solide CV (deux fois champion d’Angleterre, 41 sélections en équipe de France, des passages par Marseille, Arsenal, et Manchester City). Le contemporain de Karim Benzema (au sommet de son art au Real) a sombré à Anderlecht (8 matches et 2 buts).

Jeffren Suarez (As Eupen, ex Barcelone)

Un autre joueur ayant transité par le grand Barca a foulé les pelouses du Kerwegh. Jeffren Suarez est arrivé, de manière toute aussi surprenante, en 2015. Après des passages par le Sporting Portugal et Valladolid. Eupen n’avait pas transféré un joueur blessé en fin de carrière. Non, Jeffren avait 27 ans et son palmarès renseignait 33 matches avec Barcelone (pour 9 buts), une Ligue des Champions en 2011 et 3 championnats d’Espagne. Son passage à Eupen est plutôt une réussite (51 matches, 13 buts).

Victor Valdes (Standard, ex Barcelone)

Là, c’est une authentique légende du Barca que le Standard parvient à transférer en 2016. Victor Valdes a joué plus de 500 matches pour le compte des Blaugranas (ce qui fait de lui le 6e joueur le plus capé de l’histoire du Barca derrière, Xavi, Puyol, Migueli, Iniesta et Messi). Après un passage mitigé à Manchester United, il arrive à Sclessin où il ne jouera que 7 matches avant de repartir vers Middlesborough. Le gardien compte par ailleurs 20 sélections avec la sélection espagnole. Son passage mitigé à Sclessin n’occulte pas un palmarès complètement fou. Six liga, trois ligues des champions, 3 titres de meilleur gardien du championnat espagnol… Et une victoire en Coupe de Belgique avec le Standard.

Eidur Gudjohnsen (Cercle et Club de Bruges, ex-Barcelone, Chelsea…)

Bilan correct pour le fils d’Arnor (ex-Anderlecht) qui renseigne tout de même 263 matches avec Chelsea et 114 avec le Barca avant d’arriver (via Monaco, Tottenham, Stoke, Fulham et l’AEK) au Cercle de Bruges. 14 matches et 7 buts plus tard, l’Islandais file chez le rival : le Club de Bruges. Ou il marquera encore 7 fois. Avec Barcelone il a remporté la Ligue des Champions en 2009.

Sergio Conceicao (Standard, ex-Porto, Inter…)

Réussite totale pour le Standard qui signe là l’un des plus jolis coups de son histoire. Après des passages réussis au FC Porto, à l’Inter, à Parme et à la Lazio, le bouillant milieu de terrain de la sélection portugaise (56 sélections et 12 buts au sein d’une génération dorée emmenée par Figo, Rui Costa, Joao Pinto etc.) débarque au Standard où il jouera 90 matches (pour 22 buts). Il y remportera le soulier d’or en 2005.

Javier Portillo (Club de Bruges, ex-Real)

Là aussi c’est à n’y rien comprendre. Javier Portillo surnommé le " nouveau Morientes " avait tout, absolument tout pour percer au Real. Lui qui détenait le record du plus grand nombre de buts marqués en équipe de jeunes au Real. Pour les Madrilènes, il joue 58 matches et plante 17 pions. Mais il est barré par Raul, Ronaldo etc.) Il part alors à la Fiorentina avant d’aboutir à Bruges à 23 ans seulement. Il y joue 32 matches pour 11 buts. Il a remporté la Ligue des Champions avec le Real en 2002.

Raul Bravo (Beerschot, ex-Real)

Son arrivée au Beerschot en 2012 est un joli flop. Le défenseur n’y joue que 12 matches. Avec le Real Madrid, il a remporté la Ligue des Champions en 2002 et deux titres nationaux. Raul Bravo compte par ailleurs 14 sélections avec l’équipe d’Espagne.

Joan Capdevilla (Lierse, ex- Atlético, Benfica…)

Flop total aussi pour ce défenseur qui arrive en 2015 au Lierse après avoir sillonné l’Espagne (Espanyol, La Corogne, Atlético…) A la chaussée du Lisp, il ne joue que 4 matches. Dommage car son palmarès est là aussi impressionnant. Champion d’Europe (2008) et champion du monde (2010) avec la sélection espagnole !

Robert Prosinecki (Standard, ex- Real, Barcelone…)

La légende du foot croate (avec Suker, Boksic etc.) est le seul joueur ayant marqué en Coupe du monde avec 2 nations différentes (la Yougoslavie et la Croatie). Il est aussi l’un des rares (avec Figo et Ronaldo par exemple) à avoir transité par le Real et le Barca. Il a aussi fait partie de l’Etoile Rouge de Belgrade qui, à l’époque, incarnait ce qui se faisait de mieux. Avec Savicevic, Jugovic, Milhajlovic Prosincecki a remporté la Coupe des Champions aux dépens de Marseille en 1991. Avec la Croatie il se classe 3e de la Coupe du Monde 98. Trois ans plus tard, il signe à Sclessin. 21 matches et 6 buts plus tard, on parlera d’un impact mitigé pour un des plus grands joueurs de l’histoire du football des Balkans.

La liste n’est évidemment pas exhaustive. On pourrait ajouter dans une moindre mesure, Filip Djuricic (ex-Liverpool passé par Anderlecht), John O’Shea (393 matches avec Manchester United et 14 avec l’Antwerp en 2001 et vainqueur de la Ligue des Champions en 2008), Marko Marin (international Allemand, ex-Chelsea, 8 matches avec Anderlecht), Quinton Fortune (ex-Manchester United passé par Tubize) ou encore Nicolas Ouédec champion de France avec Nantes, passé par le PSG avant d’aboutir un jour à La Louvière…)

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK