Carton rouge pour avoir traité un autre joueur d'"homo"

La Fédération norvégienne de football a infligé deux matchs de suspension à un joueur de deuxième division qui avait écopé d'un carton rouge après avoir traité un adversaire d'"homo".

Simen Juklerød, milieu de terrain du club de Baerum SK, avait été exclu dimanche, 25 minutes avant la fin du temps réglementaire, après avoir qualifié d'"homo" un joueur de l'équipe rivale de Sandnes Ulf qui l'accusait d'avoir simulé pour obtenir un coup franc alors que le score était de 2-2.

"Je regrette ce que j'ai dit", a par la suite déclaré Juklerød au journal Verdens Gang (VG). "Je n'avais pas du tout l'intention de blesser qui que ce soit. Ça s'est fait dans le feu de l'action. Il y avait beaucoup d'échanges verbaux et je suis allé trop loin".

"Quand quelqu'un dit quelque chose comme cela, on doit le punir. L'arbitre a eu raison", a-t-il ajouté.

Le monde du football s'emploie à lutter contre toutes les formes de discrimination qui tendent à se multiplier sur et en dehors des terrains. Le règlement de la Fédération norvégienne prévoit ainsi l'exclusion des joueurs "employant un langage et/ou des gestes offensants, insultants ou grossiers".

Le comité disciplinaire de la Fédération a décidé mardi d'infliger au fautif deux matches de suspension.

Après l'incident, le club s'était désolidarisé de son joueur.

"Nous n'acceptons pas que nos joueurs traitent les autres d'homo ou autres (qualificatifs) similaires. Beaucoup de bêtises se disent au cours d'un match, mais nous avons une tolérance zéro en la matière", a expliqué Baerum SK sur son compte Twitter. "L'affaire aura des suites en interne".

Baerum SK s'était finalement incliné sur le score de 3 à 2.

 

Belga

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK