"C'est une certitude que l'équipe féminine a pris plus de place à Anderlecht"

Mardi face aux (très) abordables Nord-Irlandaises de Linfield, l’équipe féminine du Sporting d’Anderlecht pourra se qualifier pour le tableau finale de la Ligue des Champions pour la première fois de son histoire. Une première devenue possible grâce à l’exploit réalisé samedi face aux Norvégiennes de Lilleström. Le résultat de la nouvelle vision du club depuis le changement de direction.

La Ligue des Champion(ne)s, les Dames du Sporting d’Anderlecht en rêvent depuis des années. Mais pour parvenir à se qualifier pour le tableau final de la prestigieuse compétition européenne. Il fallait sortir victorieuse d’un mini-tournoi qualificatif à 4 équipes. Un mini-tournoi, accueilli pour la première fois au Sporting.

L’avantage du terrain a en tout cas porté ses fruits pour les Mauves, victorieuses du PAOK, 5-0, lors de leur premier match mercredi et brillantes, hier, lors de leur succès 2-3 face aux Norvégiennes de Lilleström. Des Norvégiennes habituées de la scène européenne, elles avaient d’ailleurs été éliminées en quarts de finale par Barcelone, finaliste malheureuse, l’an dernier. Il ne manque donc plus qu’un tout petit point à prendre mardi contre les Nord-Irlandaises de Linfield pour s’assurer une place en 1/16es de finale de la Ligue des Champions – il n’y a pas de phase de poule dans le tableau finale de la compétition européenne féminine, mais seulement une phase à élimination directe en match aller-retour jusqu’à la finale.

Que le Sporting accueille ce mini-tournoi qualificatif et que les Mauves prestent de manière si performante, ce sont deux preuves que le football féminin grandit et vit bien dans le club bruxellois. Une politique mise en place par la nouvelle direction : "on a essayé avec le club de soutenir les filles le plus possible. Au niveau du budget, des infrastructures et en soutien moral. On fait tout ce qu’on peut et elles ont très bien pris ce message, elles ont tout donné et je suis très content pour elles", explique Marc Coucke, le président du Sporting. "Le projet (ndlr : du football féminin au Sporting d’Anderlecht) existe depuis un petit temps mais il y a un an et demi, on s’est dit soit on le fait bien soit on ne le fait pas. Et on a vraiment décidé de bien le faire et c’est vrai que ça montre déjà ses résultats."

Des propos appuyés par ceux du coach de l’équipe féminine, Patrick Wachel : "ça ne s’est jamais passé que les dames puissent évoluer dans le stade. C’est une certitude que l’équipe féminine a pris plus de place dans le club. Quand je vois l’évolution, aux niveaux des entraînements, des contacts avec la cellule médicale et maintenant le terrain."

Des investissements de la nouvelle direction qui pourraient être "repayés" mardi. Si les Mauves prennent un point face aux Nord-Irlandaises de Linfield, Anderlecht disputera finalement une 56e saison de suite sur la scène européenne… Grâce à ses dames !

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK