C'est fini pour Arsenal, battu à Bolton

Mathématiquement, l'affaire n'est pas encore décidée, mais on voit mal comment les "Gunners" pourraient refaire un retard de neuf points sur Manchester United en seulement quatre matches, même si les "Red Devils" doivent se rendre à l'Emirates Stadium dimanche prochain.

Chelsea, deuxième à six points, reste donc le seul adversaire de MU.

Les joueurs d'Arsène Wenger ont eu leurs chances en deuxième période, mais ont gâché trop d'occasions, avant que l'Israélien Tamir Cohen ne leur porte le coup de grâce en catapultant un corner dans le but de Szczesny d'une superbe tête, quelques minutes après son entrée en jeu (90).

Bolton a pris les devants à la 39-ème minute sur un but de Sturridge, également à la suite d'un corner. Une première tête de Gary Cahill a d'abord été repoussée du ventre par Nasri sur le crâne du jeune Anglais, bien placé.

L'ouverture du score concrétisait une assez nette supériorité des "Wanderers" face à des "Gunners" incapables de s'organiser.

Fabregas a failli égaliser juste avant la pause, d'un tir lointain sur le poteau, mais c'est un penalty arrêté par Szczesny peu de temps après le retour des vestiaires (46) qui a enfin donné un coup de fouet aux Londoniens.

Juste après avoir évité le KO, Arsenal est revenu à la marque grâce à Van Persie, à la suite d'un une-deux avec Fabregas (48).

En fin de rencontre, alors que la pression des rouge et blanc s'accentuait, Nasri a manqué deux balles de match en cinq minutes.

Seul devant le but grâce à une superbe passe de Van Persie, il s'est d'abord heurté coup sur coup au gardien Jaaskelainen puis au défenseur Cahill (70). Sur la deuxième occasion, placé une nouvelle fois en position idéale, il a hésité entre le tir et la passe pour finalement perdre la balle (75).

Cette défaite, leur sixième de la saison en Premier League, confirme l'effritement des "Gunners" en fin de saison. Toutes compétitions confondues, les Londoniens n'ont gagné qu'un seul de leurs neuf derniers matches (3 défaites, 5 nuls).

Arsène Wenger semble condamné à une saison sans titre pour la sixième fois consécutive.


Belga
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK