Brésil : lancement d'un observatoire de l'homophobie dans le football

Un premier pas vers plus de tolérance?
Un premier pas vers plus de tolérance? - © PEDRO PARDO - AFP

Des supporters de football membres de la communauté LGBT ont lancé un observatoire destiné à dénoncer les discriminations et attaques homophobes dans le sport roi au Brésil.

Cet observatoire entend comptabiliser et rendre compte des agressions, menaces ou préjugés contre les personnes LGBT dans l'environnement du football, a expliqué à l'AFP vendredi June Elle, l'une des responsables de l'initiative.

Les personnes victimes de discrimination peuvent signaler leur cas sur le site web de l'Observatoire, qui le portera devant la Cour suprême de justice sportive et les autres autorités compétentes.

En outre, les initiateurs de cet observatoire, qui réunit 16 clubs de supporters d'équipes de première, deuxième et troisième division, produiront un rapport annuel sur les plaintes et les mesures prises pour les résoudre.

L'objectif est "qu'un jour le football soit une île qui nous accueille tous, toutes sexualités confondues sans aucune différence", a déclaré June Elle, 22 ans, membre de Coral Pride, un fan club LGBT de l'équipe de Santa Cruz, à Recife (nord-est), qui évolue en troisième division.

La plateforme web a été lancée le 29 août lors d'une conférence virtuelle qui, selon les organisateurs, a subi des cyber-attaques de la part de pirates homophobes.

June Elle estime que l'homophobie dans les stades au Brésil est "très courante" et se diffuse au travers de chants, sifflements ou même des menaces. Or, à l'heure où le football se joue dans des stades à huis clos, l'hostilité s'est focalisée sur les réseaux sociaux.

Le jeune fan, qui a dit avoir été menacée si elle se rend dans le stade où évolue son équipe de Santa Cruz, estime la communauté LGBT "en danger".

Le Brésil, l'un des pays où les meurtres contre des membres de la communauté LGBT est le plus élevé, a criminalisé l'homophobie en 2019.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK