Boussoufa : "Rien à prouver à l'Ajax"

Mbark Boussoufa
Mbark Boussoufa - © Belga

Le médian marocain d'Anderlecht a été formé à Amsterdam, sa ville natale. Poussé vers la sortie par Danny Blind en 2001, "Bous" ne nourrit pas de sentiment de revanche et souligne ce que ce club lui a apporté.

Pour la deuxième fois en deux saisons, le meneur de jeu du Sporting va croiser la route de l'Ajax en Europa League. "Pour être honnête, cette rencontre n'est plus aussi spéciale pour moi. Ça reste un match agréable mais ça joue moins que par le passé", confie Boussoufa au Nieuwsblad.

Même s'il a du quitter l'Ajax à 17 ans - pour "raisons disciplinaires" et parce qu'il était en concurrence avec Wesley Sneijder affirme Dany Blind - Mbark n'oublie pas ce qu'il doit à ce club. "Le flair et le courage que j'affiche sur le terrain, je les ai appris à Amsterdam. Et si aujourd'hui, je frappe aussi bien du pied droit que du gauche, c'est grâce à l'Ajax".

Mais "je n'ai rien à prouver à Dany Blind ou à l'Ajax. Il ne faut pas toujours nourrir de sentiment de revanche à l'égard de quelqu'un qui se trouve sur le banc pour faire un bon match", précise-t-il.

> A 11 ans à peine, le petit Mbark avait ébloui le stade en réalisant 900 jongles à la mi-temps d'un match de l'équipe A de l'Ajax.

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK