Axel Witsel, un parcours atypique

Axel Witsel a été présenté officiellement ce lundi par le Borussia Dortmund. Le joueur belge rejoint la formation allemande après dix-huit mois passés en Chine au Tianjin Quanjian. Un retour en Europe enthousiasmant, pour un joueur dont les choix de carrière ont souvent surpris. Retour sur son parcours.

Symbole d’une jeune génération conquérante

Le 17 septembre 2006 contre le FC Brussels, le jeune milieu de terrain effectue ses débuts professionnels pour le Standard. Assez mature pour son âge, son entraîneur Michel Preud’homme va lui accorder de plus en plus sa confiance jusqu’à le titulariser lors de la finale de coupe de Belgique perdue face au FC Bruges. Un statut qui se confirme la saison suivante : le joueur devient une pièce essentielle d’un Standard qui remporte son premier titre en 25 ans.

D’un point de vue personnel, il reçoit le Soulier d’Or de Jupiler Pro League en 2009. Cette année-là, il réalise des grosses performances en compétitions européennes, face à Liverpool et Everton notamment, ce qui attire les convoitises à travers l’Europe. Le Standard remporte également son second titre consécutif de champion de Belgique face à Anderlecht, sur le score de 1-0 sur un but … de Witsel.

Sa quatrième saison professionnelle va surtout être marquée par son carton rouge pour une impressionnante faute sur Marcin Wasilewski contre Anderlecht. Ce qui lui vaudra huit matches de suspension. Le Standard rate les Play-offs 1 et ne se qualifie pas pour l’Europe.

Sa dernière saison à Liège, en 2010-2011, se conclut par des adieux aux supporters rouches après une victoire en finale de coupe de Belgique face à Westerlo. Il s’envole pour le Benfica Lisbonne pour 6,5 millions d’euros.

L’épisode lisboète

Le joueur belge arrive à Lisbonne à l’été 2011, et ne tardera pas à mettre tout le monde d’accord. Après son doublé en Ligue des Champions face au FC Twente, son entraîneur Jorge Jesus se voit obligé de repenser son schéma tactique pour qu’il convienne mieux à l’ancien Standardman.

À l’époque, un sondage apparu dans le journal O Jogo révèle que l’opinion publique considère Witsel comme le meilleur joueur de football du championnat portugais. Il devance notamment Hulk et Joao Moutinho.

À la fin de cette saison, des rumeurs l’envoient au Real Madrid, à Manchester City ou encore à Chelsea. Il rejoint finalement le Zenith Saint-Pétersbourg pour la somme de 40 millions d’euros. Beaucoup considérant son choix comme discutable.

L’hiver russe

Son intégration au sein du club russe, avec l’autre grosse recrue Hulk, est assez délicate. Le capitaine du Zénith Igor Denisov exprime son mécontentement par rapport aux salaires élevés offerts aux deux nouveaux joueurs. Les conflits internes du club causeront une deuxième place en championnat, à deux points du rival CSKA Moscou.

Petit à petit, Witsel va tout de même s’affirmer comme un leader du club. Mais il faudra attendre sa troisième saison là-bas pour le voir finalement remporter le championnat russe.

Lors du mercato d’été de 2016, tous les feux sont verts pour qu’il rejoigne la Juventus de Turin. Pourtant le transfert capotera au dernier moment. Le mercato hivernal suivant le voit s'envoler vers la Chine au Tianjin Quanjian, à la surprise générale.

Une aventure dans l'Empire du Milieu

L’international belge atterrit en Chine avec une tonne de critiques dans ses valises. Beaucoup remettent en question son projet sportif et le joueur se voit coller l’étiquette de "mercenaire". Ayant gagné la D2 chinoise la saison précédente, le club dispute sa première saison en chinese super league cette année-là. Et finira troisième du championnat.

Au Tianjin Quanjian Axel Witsel marquera cinq buts et donnera deux passes décisives en 36 matches.

Après un an et demi, et grâce à une bonne Coupe du Monde, le nouvel entraîneur de Dortmund Lucien Favre demande à ses dirigeants de le faire revenir en Europe. Une clause de 20 millions d’euros existe dans le contrat du Belge. Ce que conteste au départ le club chinois, mais le transfert se conclut donc finalement.

Axel Witsel va maintenant pouvoir surfer sur la vague jaune et noir de supporters du Signal Iduna Park. Il devient le troisième joueur belge à jouer pour le Borussia Dortmund, après Adnan Januzaj et Michy Batshuayi.

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK