Antoine Grynbaum: "Deschamps a réussi à construire un groupe qui ne lâche rien"

Ce samedi dans Place Diables Rouges sur Vivacité, David Houdret, Thierry Luthers, Nordin Jbari et Antoine Grynbaum, journaliste français, sont revenus sur la qualification de la France pour les quarts de finale de la Coupe du Monde (4-3 contre l’Argentine).

Nos consultants et journalistes reviennent sur la physionomie de la rencontre. Nordin Jbari : "Il y a eu beaucoup d’intensité, mais c’est souvent le cas avec ces équipes de haut-niveau. C’est pour ça que Pogba a mon avis était bien dans le match. Il a besoin d’être dans les duels, d’être un peu réveillé. Il grandit comme cela, et quand Pogba va bien, la France va bien. C’est un joueur-clé parce qu’il est dans la construction du jeu, dans la relation du milieu de terrain avec des joueurs comme Griezmann et Mbappé. […] Didier Deschamps a raison, ils ont enfin trouvé ce match référence qui va peut-être un peu calmer la presse française."

Antoine Grynbaum était impressionné par la différence de niveau du groupe français : "On est passés du néant de France – Danemark, une équipe qui n’était pas capable de se procurer une seule occasion, à ce match incroyable. La victoire est logique parce que les Argentins ont montré beaucoup de lacunes, notamment sur le plan défensif, et les bleus avaient le match en mains. Je me demande ce qu’on fait les analystes vidéos argentins parce que ne pas comprendre qu’il ne fallait pas laisser autant d’espace et de profondeur à Mbappé avec sa vitesse et sa vélocité..."

Thierry Luthers n'est pas tendre avec les choix argentins. "La défense de l’Argentine a été brouillonne pour ne pas dire naïve par moments avec de grossières erreurs. Et alors je ne comprends pas le choix tactique de Sampaoli de se priver d’un vrai numéro 9 quand vous avez Higuain et Agüero sur le banc. C’est quand même s’offrir un luxe inouï. Soi-disant avec un faux 9 qui était Messi, mais qui a joué partout sauf à cette place-là. Mais la victoire de la France est méritée. Cette équipe de France a de la ressource et je pense qu’elle va faire un très bon tournoi."

Antoine Grynbaum a apprécié la force de caractère de cette équipe française : "Malgré ce deuxième but encaissé, les français ont continué d’y croire et c’est vrai que mentalement, on peut reprocher beaucoup de choses à Didier Deschamps, et je suis le premier à le faire, mais il a réussi à construire un groupe qui ne lâche pas. On a toujours dit qu’après le départ de Patrice Evra il y avait une absence de leader, mais là on a vu qu’ils ont été capables de répondre présents mentalement. C’est là-dessus que ça s’est joué parce qu’à 2-1 ils étaient quand même mal embarqués."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK