Anderlecht ne fait qu’une bouchée d’un décevant Antwerp et fait un pas vers les play-offs 1

Alors qu’il avait une occasion en or de retrouver le Top 4, Anderlecht a rempli sa mission en ne faisant qu’une bouchée d’une bien décevante équipe de l’Antwerp (1-4).

Dominateurs mais trop brouillons dans le dernier geste, les Mauves ont longtemps buté sur, Ortwin De Wolf le portier anversois, avant de faire péter le verrou local en 2e mi-temps grâce à Ashimeru, Murillo, Ait-El Hadj et finalement Verschaeren. Les hommes de Kompany se sont même permis de rater un penalty (Nmecha), preuve de leur supériorité manifeste ce lundi. Le Marchand s’est lui chargé de réduire l’ampleur du score en fin de match.

Grâce à ces trois points prépondérants, les Mauves (52 points) sautent Ostende (49) pour retrouver une 4e place ô combien importante et qualificative pour les play-offs 1. A deux matches de la fin de la saison régulière, le suspense reste malgré tout entier !


 

Le résumé :

L’occasion fait le larron.” C’est probablement en se ressassant ce mantra que les joueurs anderlechtois montent sur la pelouse du Bosuil. Ils le savent, ils ont une occasion en or de faire un pas, peut-être définitif, vers le Top 4.

Résultat, ils confisquent le cuir d’emblée, face à un 11 anversois replié très bas. Et si la possession de balle n’est que stérile pendant de longues minutes, la frappe plein axe puissante d’Ashimeru effleure le poteau et illustre les velléités offensives des Mauves.

Confirmation dans la foulée. La petite tête lobée d’Nmecha traîne dans la surface et trouve quasiment Yari Verschaeren, astucieusement placé. Il faut une sortie en deux temps de De Wolf pour écarter le danger.

Mis sous l’éteignoir jusque-là, l’Antwerp sort timidement la tête de l’eau au quart d’heure. Excentré dans la surface, Refealov sort Wellenreuther d’une sieste bien entamée mais sa frappe est trop molle.

De Wolf mène son troupeau

Inhabituellement passifs (volontairement ou non ?), les hommes de Vercauteren s’exposent aux missiles lointains d’Anderlechtois bien décidés à jouer aux snipers. Après Ashimeru et Trebel, c’est Nmecha qui bombarde De Wolf mais le portier anversois se détend et dévie du bout des doigts.

Anderlecht est présent dans le jeu mais il manque ce dernier zeste (ou geste) à la finition. Résultat, les Mauves restent à la merci d’un éventuel réveil tardif d’Anversois bien amorphes. Heureusement, il n’arrive pas et les locaux perdent même Faris Haroun, touché au pied. Il est remplacé par l’ancien mauve, Pieter Gerkens. Rideau après une première mi-temps bien terne.

6 images
Ashimeru, buteur pour Anderlecht. © Belga

Docteur Lukas et Mister Nmecha

La physionomie du match ne change pas après l’entracte. Anderlecht dicte le tempo et l’Antwerp compte machinalement les brindilles d’herbe en faisant le gros dos en défense.

Mais à force de reculer, on s’expose aux incartades adverses. Sur un ballon qui traîne, Lukaku fauche Sambi Lokonga dans la surface. penalty indiscutable et l’occasion pour Nmecha d’inscrire son 14e but de la compétition. Malheureusement pour lui, sa frappe est trop centrée et déviée par l’impérial De Wolf, au grand désarroi de Vincent Kompany.

Un Kompany qui retrouve le sourire quelques petites secondes plus tard. Revanchard, Nmecha est lancé en profondeur, se joue de deux défenseurs avant de distiller un ballon parfait pour Ashimeru qui n’a plus qu’à conclure. C’est 0-1 pour les Mauves !

Murillo règle l’Amir

Dos au mur, l’Antwerp doit réagir. Mais Cobbaut veille au grain et dégage, sur la ligne, une tentative désespérée de Batubitsika. Les locaux ont-ils laissé passer leur seule et unique opportunité du match ? Cela en a l’air…

Dans la foulée, le corner de Trebel est parfaitement botté et trouve un Murillo totalement oublié par le marquage anversois. La reprise de volée du Panaméen est puissante et transperce les gants du pauvre de Wolf. C’est 0-2 !

Du côté de l’Antwerp, on espère que l’ouragan est passé mais en réalité, la tempête mauve couve toujours. Excentré côté gauche, Ait El Hadj endosse sa cape de Super-Robben pour planter un superbe envoi brossé qui termine sa course dans la lucarne du pauvre De Wolf.

0-3 puis 0-4 avec le 4e but de la saison de Yari Verschaeren, magnifiquement mis sur orbite par le nouvel entrant Francis Amuzu et Lucas Nmecha. L’Antwerp a bien la tête à… l’envers ce lundi et boit le calice jusqu’à la lie. Dans un dernier baroud d’honneur, Le Marchand, plus prompt que la défense anderlechtoise sur coup-franc, permet aux Anversois de réduire la marque.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK