Anderlecht – L’avocat de Marc Coucke : "Il s’est vraiment senti escroqué"

L’affaire continue à faire grand bruit : la justice bruxelloise vient d’inculper plusieurs anciens dirigeants du Sporting d’Anderlecht et Christophe Henrotay, ancien agent de joueurs.

Roger Vanden Stock et Herman Van Holsbeeck sont inculpés pour faux, usage de faux, blanchiment d’argent et escroquerie alors que les charges à l’encontre de Christophe Henrotay sont uniquement faux et escroquerie. Jo Van Biesbroeck, l’ancien administrateur délégué du club, les avocats Luc Leleu et Wim Aerts (du cabinet "Clifford Chance") font aussi partie des personnes inculpées.

Marc Coucke, désormais président du Sporting d’Anderlecht, a collaboré à l’enquête ayant mené à l’inculpation et a également déposé une plainte. Son avocat, maître Walter Van Steenbrugghe a accepté de répondre à quelques questions à notre micro.


►►► À lire aussi : Anderlecht – L’avocat de Roger Vanden Stock : "Mon client n’a strictement rien à voir avec cette histoire"

►►► À lire aussi : Vente d’Anderlecht à Marc Coucke : Roger Vanden Stock, Herman Van Holsbeeck et Christophe Henrotay inculpés !

►►► À lire aussi : Anderlecht : La lettre envoyée par Roger Vanden Stock au CEPANI

►►► À lire aussi : Anderlecht – Marc Coucke réagit aux inculpations de Vanden Stock, Van Holsbeeck et Henrotay : "Heureux et triste à la fois"


"Au moment où Marc Coucke a été entendu par la police fédérale, il y avait déjà une plainte. Donc ce n’est pas Marc Coucke qui était à la base de cette enquête. Mais après un certain temps les enquêteurs, qui ont fait un travail vraiment détaillé et approfondi, ont vu qu’il y avait des anomalies dans le cadre du rachat d’actions par Marc Coucke. Et après ce rachat, ils ont constaté régulièrement que des cadavres tombaient des placards. Et il avait vraiment le sentiment qu’il avait payé une somme beaucoup trop importante pour les actions a par rapport à la valeur réelle de celles-ci."

Me Van steenbrughhe explique : "Mon client est devenu l’actionnaire majoritaire, il a payé une certaine somme. Les vendeurs lui ont dit qu’au niveau des dossiers, des transferts etc tout était en bonne et due forme. Marc Coucke avait confiance en faisant cette transaction. Mais après un certain temps il tombait des cadavres de partout. Il s’est vraiment senti escroqué. Dans le cadre de l’investigation qui était déjà en cours, Marc Coucke a été entendu trois ou quatre fois je pense. Il a très bien collaboré avec les enquêteurs qui ont fait vraiment un travail énorme."

Marc Coucke ressent des sentiments mitigés : "Aujourd’hui pour mon client, c’est une journée triste. Pour un club, avec une réputation comme celle d’Anderlecht, c’est vraiment choquant. C’est pour ça qu’il est triste. Mais d’un autre côté, dès que Marc Coucke est entré dans le club il a voulu faire table rase avec l’ancien régime puisqu’il voyait de temps en temps des choses qui n’étaient pas vraiment correctes. De plus en plus il voyait qu’il y avait des cadavres, des choses vraiment très spéciales. Parallèlement l’enquête avait été ouverte et Marc Coucke a bien collaboré. Il est donc aussi heureux que la police fédérale ait fait vraiment un travail énorme, approfondi. Maintenant les résultats sont là : je pense que la conclusion c’est que Marc Coucke a payé beaucoup trop d’argent pour les actions puisque maintenant on voit le que club a été escroqué par plusieurs personnes de l’ancien régime."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK