10 ans du test-match Standard-Anderlecht : le baptême de Romelu Lukaku

Le 24 mai 2009, le Standard et Anderlecht se disputent le titre de champion lors du test-match retour sur la pelouse de Sclessin. Le Standard va dominer son rival historique (1-0) pour remporter son 10e et dernier titre à ce jour. Ce soir-là, un jeune homme de seulement 16 ans entre dans l’arène, un certain Romelu Lukaku.

Dos à dos, c’est la situation des deux rivaux du football belge avant le match décisif pour le titre. Au stade Constant Vanden Stock, les deux équipes s’étaient quittées sur un partage 1-1. Pour cette rencontre retour, les « Mauves » manquent de joueurs sur le front de l’attaque. Tom de Sutter est titulaire avec sur le banc de touche la présence d’un très jeune joueur. Romelu Lukaku, le fils de Roger Lukaku ancien joueur congolais de D1. A 16 ans, le jeune Romelu n’a jamais foulé la pelouse d’un match professionnel.

Du banc, il assiste à un match accroché et tendu. Les coups sont nombreux, les occasions plus rares. Finalement, à la 40e minute, Axel Witsel ouvre le score sur penalty à la suite d’une faute de Bernardez sur Mbokani. La seconde période reste hachée par les multiples fautes des deux côtés parfois proches de valoir un carton rouge.

A la 59e minute, Bolat le gardien liégeois percute Boussoufa en l’air. Le joueur marocain est sonné et reste longtemps au sol. Cette action aurait pu valoir un penalty. Devant l’impuissance de son attaque, l’entraîneur Anderlechtois décide d’abattre ses dernières cartes. Il sort deux défenseurs (Deschacht et Bernardez) pour faire entrer deux joueurs offensifs que sont Thomas Chatelle et… Romelu Lukaku qui foule la pelouse de Sclessin à la 65e minute pour son premier match dans la compétition, le soir où le titre doit être attribué.

L’adolescent ne tarde pas à se mettre en évidence. 71e minute, contre-attaque pour le Sporting. Legear hésite à donner le cuir à son jeune partenaire avant de le lui transmettre alors que Lukaku est excentré à droite. Le néophyte élimine facilement Mulemo d’un crochet, déborde et réalise un centre dangereux que dégage difficilement Bolat devant De Sutter. Ce sera sa seule occasion mais il a tout de suite montré des qualités physiques et techniques qui laissent présager énormément pour l’avenir.

Malheureusement pour lui, ce 24 mai sera synonyme de sacre pour le Standard et pas pour Anderlecht. 1-0 score final. Le titre revient aux « Rouches » mais, ce jour marque aussi l’éveil d’un buteur hors pair et précoce qui ne va pas tarder à survoler le championnat dès la saison suivante, où il sera sacré meilleur buteur et champion de Belgique.

Compositions :

Standard : Bolat, Camozzato, Mulemo, Onyewu, Sarr, Defour, Witsel, Dalmat (Goreux 87'), De Camargo, Jovanovic, Mbokani.

Anderlecht : Schollen, Bernardez (Lukaku 64'), Deschacht (Chatelle 77'), Juhasz, Van Damme, Wasilewski, Biglia, Boussoufa, Legear, Polak, De Sutter.

But : Witsel 40' (sur penalty)

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK