Wilmots avant le match décisif : "Le peuple ivoirien veut voir une équipe combative"

Marc Wilmots
Marc Wilmots - © ISSOUF SANOGO - AFP

Il reste encore trois billets pour le Mondial 2018 à distribuer dans la zone Afrique : si la Tunisie et le Sénégal sont en ballottage très favorable avant la dernière journée de qualifications, le Maroc et la Côte d'Ivoire vont se départager lors d'une "finale" samedi à 18h30. Avec un point de moins que ses adversaires, l'équipe de Marc Wilmots, qui évoluera à domicile, n'a qu'une seule option pour ne pas manquer sa première Coupe du Monde depuis 2006 : gagner.

"On a besoin d'une équipe qui va au combat et que tout le monde soit apte à jouer 90 minutes à 200%, à donner tout pour son pays et sa nation", a déclaré Marc Wilmots en conférence de presse. "Je veux que mes joueurs soient lessivés à la fin car le peuple ivoirien veut voir une équipe combative."

À domicile, l'apport du public sera d'ailleurs fondamental pour le sélectionneur des Éléphants. "Je veux voir ce qu'on appelle chez nous le douzième homme : le public. Il peut être destructif ou constructif. J'appelle donc les Ivoiriens à venir au stade et à encourager leur équipe pour arriver en Coupe du Monde."

Privé de Jean-Michaël Seri, Eric Bailly et Lamine Koné pour ce match décisif, Marc Wilmots a surtout mis l'accent sur l'état d'esprit à afficher face aux Lions de l'Atlas. "Ça va se jouer au mental. Mon équipe doit être patiente. Nous avons un avantage : nous devons gagner. C'est mieux quand on se retrouve à un quart d'heure de la fin de savoir qu'on peut se jeter à fond dans la bataille plutôt que de ne pas savoir si on doit attaquer ou défendre. Je le répète, ça va se jouer au mental, et peut-être à la peur. Moi en tout cas je suis très serein."

Dans le Groupe A, la Tunisie est quant à elle toute proche de rejoindre le Nigeria et l'Égypte, les deux premiers pays africains déjà qualifiés pour la Coupe du Monde russe. Les Aigles de Carthage n'ont en effet besoin que d'un match nul face au voisin libyen.

Le Sénégal, premier du Groupe D avec encore un match en retard à jouer, peut lui se qualifier dès le premier de ses deux matches contre l'Afrique du Sud, en cas de victoire vendredi. Mais si jamais les Bafana Bafana l'emportent à domicile, tout serait relancé pour l'ultime journée avec quatre équipes en position de se qualifier.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK