"Un coup de massue, mais l'Espagne ne va pas perdre sa classe", assure Löw

Joachim Löw et Julen Lopetegui
Joachim Löw et Julen Lopetegui - © FRANCK FIFE - AFP

Le sélectionneur de l'Allemagne Joachim Löw a reconnu que l'éviction ce mercredi de son collègue espagnol Julen Lopetegui était un "coup de massue" pour la Roja, mais s'est dit convaincu que les Champions du Monde 2010 n'allaient perdre "ni leur jeu ni leur classe" lors du Mondial 2018.

"Ça m'a surpris, comme tout le monde", a assuré Löw. "Je ne connais pas le contexte de cette décision, mais une telle situation deux jours avant un premier match au Mondial (contre le Portugal, ndlr), c'est un coup de massue, et une perturbation dont la Fédération et l'équipe se passeraient bien."

"Mais, a-t-il ajouté, si on peut parler d'une équipe bien rodée, qui possède sa philosophie du football depuis des années, c'est bien l'Espagne. Ils se connaissent depuis des années et ils ne vont perdre ni leur jeu ni leur classe."

Julen Lopetegui, fragilisé par l'annonce de sa nomination comme entraîneur du Real Madrid, a été démis ce mercredi et remplacé par le directeur sportif Fernando Hierro, deux jours avant de débuter face au Portugal. L'Espagne n'en reste pas moins, sur le papier, l'un des favoris de ce Mondial.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK