Une Belgique diablement efficace élimine le Brésil et jouera la France en demi-finale

Les Diables Rouges de Roberto Martinez ont réalisé l'exploit dont tout un pays rêvait : la Belgique a éliminé le Brésil, grand favori de la compétition, en s'imposant 1-2 face à la Seleçao ce vendredi soir à Kazan et rejoint la France en demi-finale de la Coupe du Monde.

> Les buts : Fernandinho (c.s.c. 13' 0-1), Kevin De Bruyne (31' 0-2), Renato Augusto (76' 1-2)

Impressionnants tactiquement, physiquement, diablement efficaces et bien aidés par un petit brin de chance (une reprise de Thiago Silva sur le poteau, un but contre son camp de Fernandinho, quelques gros ratés brésiliens, des arrêts magistraux de Thibaut Courtois et une frappe imparable de Kevin De Bruyne...), les Belges n'ont pas laissé passé la "chance d'une vie" et ont sorti leur fameux match de référence face au Brésil de Neymar.

Les Diables Rouges affronteront la France, mardi prochain à Saint-Pétersbourg, pour tenter de se qualifier pour la finale de ce Mondial russe.

Seule "petite" ombre au tableau, Thomas Meunier, auteur d'une faute sur Neymar, son coéquipier au PSG, à la 70ème minute de jeu, a écopé de son seconde carton jaune depuis le début de compétition, synonyme de suspension en demi-finale.

De grosses chaleurs, puis deux grands bonheurs

Roberto Martinez décide de faire confiance à l'équipe qui... a terminé le huitième de finale remporté face au Japon (3-2). Décisifs et buteurs à cette occasion, Marouane Fellaini et Nacer Chadli renvoient sur le banc Dries Mertens et Yannick Carrasco, peu à leur affaire contre leurs Japonais.

Du côté du Brésil, en l'absence de Casemiro, suspendu, c'est le milieu de terrain de Manchester City Fernandinho qui prend place devant la défense auriverde.

Roberto Martinez a toutefois réservé une surprise à son homologue brésilien, puisqu'en début de rencontre, c'est... Kevin De Bruyne qui est aligné en pointe de l'attaque, avec Eden Hazard sur le flanc gauche et Romelu Lukaku sur la droite.

Mais la première grosse occasion est brésilienne : un coup de coin de Neymar arrive dans la zone de Thiago Silva, dont la reprise peu académique s'en va heurter le poteau de Thibaut Courtois (8').

Les plus belles opportunités sont pour les quintuples Champions du Monde en début de rencontre, mais le premier but va tomber... de l'autre côté : la Belgique hérite d'un coup de coin que Nacer Chadli se charge de botter, Vincent Kompany effleure le ballon de la tête, un ballon que Fernandinho dévie de l'épaule au fond de ses propres filets : les Diables mènent 0-1 (13') !

Le Brésil semble sonné, mais continue de dominer stérilement la rencontre. Et sur un contre rondement mené et à toute vitesse par Romelu Lukaku, les Belges vont doubler la mise : l'attaquant de Manchester United traverse tout le terrain et cède le ballon à Kevin De Bruyne, dont la frappe made in Manchester City ne laisse aucune chance à Alisson Becker : 0-2 (31').

Une fin de match sous haute tension

Les Brésiliens sont très menaçants, mais manquent du petit coup de pouce du destin qui leur permettrait de revenir dans le match : après une intervention de Vincent Kompany sur Gabriel Jesus en zone de finition, le VAR entre en action, et après une longue délibération, l'arbitre serbe Milorad Mazic décide de ne pas accorder de penalty au Brésil.

A la 62ème, après un nouveau contre rondement mené, Eden Hazard passe tout près du 0-3, et dans la foulée, Thibaut Courtois sauve les meubles devant Douglas Costa.

C'est finalement à la 76ème minute que le but brésilien va tomber : un centre de Philippe Coutinho est repris victorieusement par Renato Augusto, fraîchement monté au jeu (1-2).

Les grosses occasions se succèdent pour la Seleçao, mais les Brésiliens loupent à plusieurs reprises le cadre de très peu.

Les Diables Rouges sont cuits, souffrent en fin de rencontre et dans les arrêts de jeu, mais grâce à quelques moments de répit offerts par un Eden Hazard déroutant et étincelant et sur lequel un nombre incalculable de fautes ont été commises et quelques arrêts de toute grande classe de Thibaut Courtois, la Belgique réussit à arracher la victoire et à se qualifier pour les demi-finales.

76' : Le 1-2 de Renato Augusto

31' : Le 0-2 de Kevin De Bruyne

13' : Le 0-1 de Fernandinho

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK