Des Croates héroïques remontent l'Angleterre et rejoignent la France en finale

La Croatie s’est qualifiée mercredi pour la première fois de son histoire pour la finale de la Coupe du monde. Hargneux et battants, les Croates ont réalisé un véritable exploit en s’imposant méritoirement 2-1 face à l’Angleterre au terme de la prolongation.

La rencontre avait pourtant penché en la faveur des Anglais après cinq minutes seulement et le coup franc de Kieran Trippier. Mais les Croates ont su réagir et renverser la situation en s’offrant la prolongation grâce à un but d'Ivan Perisic (68e) puis en inscrivant le but victorieux dans la deuxième période de prolongation via Mario Mandzukic (109e).

Les troupes de Zlatko Dalic affronteront donc la France en finale du mondial dimanche et tenteront de venger leurs aînés défaits en demi-finale de la Coupe du monde 98’ par les Bleus. Les Croates, qui disputaient leur troisième prolongation consécutive, sont d’ores et déjà assurés d’améliorer la meilleure performance de leur histoire. Ils deviennent le treizième pays à disputer une finale de Coupe du monde. Il s'agit également du deuxième pays avec la population la moins importante à atteindre la finale (4,2 millions d'habitants) après l'Uruguay (1,9 millions en 1930).

Surpris par la force de réaction croate, les hommes de Gareth Southgate n’imiteront pas la génération victorieuse de 1966 et affronteront nos Diables rouges samedi prochain à Saint-Petersbourg.

Le résumé de la rencontre

Les Three Lions démarrent pied au plancher et mordent leur adversaire dès la première occasion. Et c’est sur coup franc que l’équipe de Gareth Southgate débloque la situation. La frappe enroulée de Kieran Trippier est parfaite et laisse Subasic de marbre (5e). Il s’agit du neuvième but anglais sur phase arrêtée sur les douze inscrits dans ce Mondial par la sélection d’outre-Manche.

L’Angleterre peut alors miser sur sa solidité défensive et ne s’en prive pas. Sans fantaisie, la Croatie fait tourner le ballon lentement et reste bien loin du rectangle de Pickford. Une possession stérile assortie de déchets techniques qui permettent aux Anglais de passer une première mi-temps tranquille à l’arrière et de multiplier les occasions à l’avant. Celles de Kane (30e) et de Lingard (35e) seront les plus dangereuses.

Au retour des vestiaires, la Croatie accentue la pression mais met du temps à trouver la bonne formule. Persévérants, les hommes de Dalic inhibent les velléités offensives anglaises et finissent par égaliser à la 68e minute. Vrsaljko déboule sur le flanc droit et centre au point de penalty pour Perisic qui anticipe Walker d’une déviation aérienne du pied et trompe Pickford.

Les Anglais sont sonnés et passent tout près de la correctionnelle trois minutes plus tard. Perisic, encore lui, se joue de la défense adverse avec son passement de jambe habituel mais sa frappe s’écrase sur le poteau (71e).

L’Angleterre panique et se fait plusieurs frayeurs avec des passes en retrait risquées. En confiance, les Croates poussent mais ne profitent pas de leurs occasions. Ils assurent néanmoins l’essentiel : accrocher une troisième prolongation consécutive après celles contre le Danemark et la Russie.

Remotivés par leur coach, les Three Lions reviennent dans leur match et font jeu égal avec les Croates dans la première période de prolongation. Stones se crée une première occasion énorme de la tête mais Vrsaljko vient sauver la mère patrie sur la ligne (99e). La Croatie répond avec Mandzukic et c’est au tour de Pickford d'endosser le costume de super-héros (105e+2). Le gardien d’Everton ne peut pourtant rien quelques minutes dans un nouveau duel avec l’attaquant de la Juventus. Celui-ci est bien plus attentif que Stones sur un deuxième ballon remis par Perisic dans le petit rectangle (109e).

Alors qu'il voyait le trophée "rentrer à la maison", le peuple anglais reste sur une déception immense et sur un goût de trop peu avec une équipe qui n'aura pas joué toutes ses cartes à fond.

5': Kieran Trippier fait 0-1 sur coup franc

68': Perisic égalise à 1-1

109': Le 2-1 de Mario Mandzukic

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK