Schürrle et l'Allemagne font le show en Suède

Schürrle et l'Allemagne font le show en Suède
Schürrle et l'Allemagne font le show en Suède - © Tous droits réservés

L'Allemagne a remporté un match fou sur le terrain de la Suède (5-3), mardi à Solna, lors de la dernière journée des éliminatoires du groupe C pour le Mondial-2014, un résultat qui empêche les Suédois de rester tête de série en vue des barrages.

Le duel se termine sur 16 buts en deux confrontations, après le score-fleuve du match aller à Berlin (4-4).

Les Allemands voulaient une revanche après s'être fait remonter quatre buts. Elle fut éclatante, mais ils devront revoir leur arrière-garde en vue du Mondial brésilien.

La Suède se fait donc dépasser en raison de ce revers par l'Ukraine au niveau des têtes de séries des barrages, passant dans le deuxième chapeau des huit équipes qui vont s'affronter le 15 et le 19 novembre.

S'il y a un enseignement positif à retenir pour les Scandinaves, c'est qu'ils peuvent marquer même sans le duo d'attaque Ibrahimovic-Elmander.

Dès la 7e minute, Hysén bien lancé dans le dos de la défense ajustait Neuer du plat du pied (1-0). A la 42e minute, les mêmes erreurs de placement donnaient le même résultat, avec cette fois Kacaniklic à la finition (2-0).

Tout le reste est à repenser très vite pour les Scandinaves avant les barrages, surtout la défense centrale, qui a vécu un cauchemar.

En première période, elle a fait illusion car on n'a pas vu grand-chose de la part de la Mannschaft, si ce n'est une tête de Müller qui trouvait la transversale (12e). Pire, Schürrle prenait un carton pour une simulation aux abords de la surface (32e).

Özil s'était fait oublier, réclamant peu le ballon. Et au moment où l'Allemagne paraissait incapable de se sortir du traquenard, le stratège d'Arsenal réduisait le score (2-1, 45e).

La machine était enfin lancée. Götze, entré en jeu après la pause, égalisait d'une belle frappe enroulée (2-2, 53e).

L'Allemagne semblait alors capable de faire couler son adversaire en quelques passes.

Schürrle signait les trois derniers buts de son équipe en profitant des largesses de la défense suédoise (57e, 66e et 77e), le pauvre Wiland, dans les buts, n'y pouvant rien.

Il y avait du relâchement de l'autre côté aussi. Hysén, oublié par ses gardes du corps, avait réduit le score une volée impeccable (3-4, 69e).

Il fallait d'ailleurs attendre la 73e minute pour enfin voir un arrêt de gardien, signé Neuer sur un coup franc de Larsson.

AFP

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK