Rétro : Allemagne-Brésil 7-1, l'humiliation de Belo Horizonte

8 juillet 2014. Brésil-Allemagne, une affiche de rêve entre deux formations qui n’ont pas encore connu la défaite dans cette Coupe du Monde 2014. Ces deux nations totalisent à elles deux 8 titres mondiaux avant la rencontre. Personne n’imagine ce que l’on s’apprête à vivre.

Neymar et Thiago Silva sont absents du côté Brésilien. Les choses vont aller vite, trop vite pour le Brésil. Après 11 minutes, Müller trompe déjà Julio César 1-0. A la 23e Klose fait 2-0 et devient au passage le meilleur buteur de l'histoire du mondial avec un total de 16 réalisations. Vient alors le festival Toni Kross, 2 buts en 2 minutes (24e et 26e). A la 29e c’est Khedira qui enfonce le clou, 5-0 à la mi-temps, on entend déjà le mot humiliation raisonner dans le stade.

En face le Brésil de Scolari est médusé. Les entrées de Paulinho et Ramires, n’y changeront pas grand-chose. Schürrle va inscrire un doublé pour arriver à un total de 7 buts. Fred, l’attaquant Brésilien sera conspué lors de sa sortie et c’est dans l’indifférence générale voire la moquerie que Oscar va "sauver l’honneur" en toute fin de match, un poncif qui n’a jamais été aussi mal employé.

7-1 score final.

Plusieurs records sont établis durant cette rencontre. La victoire de l’Allemagne constitue en effet le succès le plus important jamais enregistré lors d’une demi-finale de Coupe du Monde. Il s’agit également de la pire défaite subie par une nation hôte de la compétition.

La défaite du Brésil est vécue comme une humiliation nationale, les médias lui donnant le surnom de "Mineiraço" (le choc du Mineirão, le stade de Belo Horizonte) en référence au "Maracanaço" (le choc du Maracanã), nom donné à la défaite du Brésil à domicile face à l’Uruguay en 1950. Les journaux brésiliens décrivent le résultat par des unes telles que : " La plus grande honte de l’histoire " (Lance !), "Humiliation historique " (Folha de Sao Paulo) ou " Le Brésil a été tué " (O Globo). Le journal allemand Bild met quant à lui en avant la performance allemande dans la " folie 7-1 ". La une du journal français L’Equipe affiche simplement " Le Désastre ". Des titres forts qui confirment le moment historique qu’a constitué cette rencontre.

Le Brésil perdra encore le match pour la troisième place face aux Hollandais tandis que l’Allemagne remportera la compétition quelques jours plus tard.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK