Pour Davor Suker, l'élimination précoce des favoris est due au calendrier infernal

Pour Davor Suker, l'élimination précoce des favoris est due au calendrier infernal
Pour Davor Suker, l'élimination précoce des favoris est due au calendrier infernal - © FABRICE COFFRINI - AFP

L'élimination précoce d'équipes favorites comme l'Allemagne, l'Argentine, le Portugal ou encore l'Espagne lors du Mondial 2018 est due au nombre excessif de matches joués par leurs meilleurs joueurs, estime lundi l'ancienne star du football croate Davor Suker. "Quelque chose est en train de se passer avec les favoris", indique le président de la fédération croate de football. "La FIFA et l'UEFA devraient réfléchir à réduire le nombre de matches," explique Suker. 

Les éliminations de l’Allemagne en phase de poules et de l'Argentine, du Portugal et de l'Espagne en huitièmes de finale ne seraient donc pas un hasard. L'ancien buteur de la Croatie s'est exprimé en ce sens après que son pays ait éliminé le Danemark aux tirs au but, dimanche soir. Selon Davor Suker, les problèmes pourraient se poursuivre pour l'Euro 2020 qui sera joué dans 12 pays différents à travers le continent: "Vous pourriez jouer votre premier match à Bakou, puis jouer à Munich. Les joueurs n'apprécient pas tous ces voyages," conclut-il.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK