Mpoku sur Marc Wilmots: "Tout le monde voit qu'il est un petit entraîneur"

Paul-José Mpoku
2 images
Paul-José Mpoku - © YANNIS KOLESSIDIS - BELGAIMAGE

Depuis quelques années, Paul-José Mpoku, la plaque tournante du Standard, évolue pour l'équipe nationale du Congo. Il compte 10 sélections et a déjà 6 buts à son actif. Il avait pourtant porté la vareuse de la Belgique en équipes de jeunes.

"Il y a une période au cours de laquelle j'étais vraiment bon avec le Standard et Wilmots (alors coach fédéral, ndlr) aurait pu, à diverses reprises, m'appeler mais il ne l'a pas fait. Plus tard, il a dit qu'il ne comprenait pas pourquoi j'avais opté pour le Congo alors qu'il n'a jamais eu de discussion avec moi directement. Pourquoi lance-t-il cela alors ? Je n'ai rien contre lui mais tout le monde voit qu'il est un petit entraîneur. Tout le monde peut coacher des joueurs comme De Bruyne et Hazard", a déclaré Paul-José Mpoku dans un entretien accordé à "Het Nieuwsblad".

Marc Wilmots est aujourd'hui à la tête de la Côté d'Ivoire et devra impérativement s'imposer face au Maroc le 11 novembre prochain à Abidjan pour décrocher un ticket pour le Mondial.

Le Congo peut, lui, aussi se qualifier pour la prochaine Coupe du Monde. Paul-José Mpoku veut y croire même si les chances d'y parvenir sont très minces. Le Congo n'a pas son sort entre les mains puisque il doit gagner contre la Guinée et compter, dans le même temps, sur un revers de la Tunisie à domicile face à la Lybie (dernière du groupe).

"Ce sera difficile mais tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir", a conclu le joueur du Standard.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK