Macédoine-Belgique: Les compos probables

Les Diables Rouges
3 images
Les Diables Rouges - © Belga

Marc Wilmots attendra le dernier moment pour divulguer les onze noms qui débuteront la rencontre face à la Macédoine, ce vendredi à Skopje. Le forfait de Vincent Kompany semble toutefois de plus en plus probable. Rodrigo Beenkens, qui commentera le match ce soir, nous confie ses impressions.

> Suivez Macédoine-Belgique en direct vidéo dès 20h15

Marc Wilmots ne veut pas fournir à l'adversaire des informations importantes sur la tactique qu'il compte mettre en place. Il laisse ainsi encore planer le doute sur la présence de Vincent Kompany au coup d'envoi.

"Je ne pense pas qu'il prendra le risque de l'aligner, souligne Rodrigo Beenkens. Il ne faut pas oublier qu'il n'a plus joué depuis longtemps. Il y a une belle alternative avec Daniel Van Buyten qui, selon l'entraîneur du Bayern dispute sa meilleure saison".

Bref, devant Thibaut Courtois, titulaire depuis le début de la campagne, la défense devrait être composée de Toby Alderweireld, Daniel Van Buyten, Thomas Vermaelen et Jan Vertonghen.

Un doute au milieu avec Fellaini

Marc Wilmots et ses joueurs s'attendent à un match engagé, voire haché à Skopje. L'ex-entraîneur de Schalke et de Saint-Trond devrait donc opter pour un triangle médian musclé. Axel Witsel et Moussa Dembélé sont considérés par Willie comme "indispensables". Marouane Fellaini (et son impact physique) devrait y être associé.

"Tout dépendra de la place dans laquelle va évoluer Kevin de Bruyne. Si le sélectionneur national opte pour le triangle technique Witsel-Dembélé-de Bruyne, alors il n'y aura pas de place pour Fellaini. Dries Mertens ou Kevin Mirallas serait dans ce cas au coup d'envoi. Marc Wilmots aime beaucoup Mirallas parce que c'est un "emmerdeur", un joueur vif, il peut s'infiltrer dans les espaces,... L'association Mertens-Vertonghen plaît aussi beaucoup au coach. Il faut alors déplacer Eden Hazard" explique Rodrigo Beenkens qui a cependant la conviction que Marouane Fellaini effectuera son retour dans le 11 de base car il sera évidemment important, voire crucial dans le combat physique qui attend les Diables.

En pointe, Christian Benteke, en grande forme avec Villa et excellent à l'automne avec les Belges, semble tenir la corde.

Les atouts, les craintes...

Selon notre spécialiste football, l'arme fatale des Belges pourrait être les phases arrêtées aussi bien offensives que défensives. "Quand on voit le talent qu'a un De Bruyne pour frapper les corners, on se dit que la Belgique a une belle carte à jouer à ce niveau-là. Nous avons 7 joueurs capables de surgir de la tête : les 4 défenseurs ainsi que Benteke, Fellaini et Witsel".

Deux éléments seront importants à gérer pour ne pas rentrer bredouille de ce périlleux déplacement :
1. Se méfier des 15-20 premières minutes. "Chaque fois que la Macédoine a marqué, c'était en début de match (en Ecosse, contre la serbie, face au Danemark,...). Nous, à part contre l'Ecosse, on a toujours souffert durant les 20 premières minutes".
2. "Il faudra rester calme. Les Macédoniens ont pris 17 cartons en 4 rencontres. Ils vont y aller. Ce sera un combat physique et ils vont jouer à l'intimidation. Il ne faudra pas tomber dans le piège. Il ne faut pas, par exemple, que Marouane pète un câble".

Et Rodrigo Beenkens de conclure : "Avec la qualité qu'il y a dans notre équipe, on doit imposer notre jeu".

Les compos probables :

Belgique : Courtois, Alderweireld, Van Buyten, Vermaelen, Vertonghen, Hazard, Witsel, Dembélé, Fellaini, De Bruyne et Benteke

Macédoine : Pacovski, Todorovski, Grncarov, Noveski, Lazevski, Demiri, Tasevski, Ibraimi, Pandev, Hasani (ou Trichovski) et Jahovic.

G.Bayet avec M.Weynants

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK