Les frères Starostin, quatre spectateurs privilégiés de Belgique-Tunisie

Les frères Starostin, quatre spectateurs privilégiés de Belgique-Tunisie
2 images
Les frères Starostin, quatre spectateurs privilégiés de Belgique-Tunisie - © Damien Detry

Ce samedi sur le coup de 14h, la Belgique et la Tunisie s’affronteront dans le stade du Spartak. Quatre spectateurs particuliers seront aux premières loges : les frères Starostin ou plutôt leurs statues de bronze.

Malgré l’insistance de la FIFA, les Russes ont refusé de déplacer le monument situé juste derrière l’un des buts. Ou quand un symbole historique est plus fort que la pression de la fédération internationale.

Mais qui sont ces fameux frères Sarostin ? Sur la plaque commémorative, Nikolaï, Aleksandr, Andrey et Pyotr sont présentés comme les fondateurs du Spartak.

Crée en 1922, le MKS Moscou a pris son nom actuel en 1935. C’est à cette période que la fratrie a commencé à jouer un rôle important dans l’histoire du club. Et particulièrement, l’aîné Nikolaï.

Footballeur et hockeyeur accompli, il symbolise ce Spartak indépendant (contrairement aux autres clubs de la capitale, il n’est pas lié à l’armée ou à la police) et novateur (inspiré par le football européen). Nikolaï sera d’ailleurs accusé d’importer des méthodes bourgeoises (comprenez occidentales) dans le sport soviétique.

Bien plus grave, la fraterie sera soupçonnée d’avoir fomenté une tentative d’assassinat contre Joseph Staline et condamnée à dix ans au Goulag. Les quatre frères seront réhabilités après la mort du " Père des Peuples " et pourront retrouver Moscou et le Spartak, leur club de cœur.

Les indéfectibles supporters du Spartak veilleront pendant 45 minutes sur Thibaut Courtois et la défense belge.


 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK