La Syrie arrache les barrages pour le Mondial, le commentateur fond en larmes

En guerre depuis six ans, rebelles syriens et partisans du régime ont tous hurlé de joie ce mardi quand Omar Al Soma a égalisé contre l'Iran, permettant à la Syrie de rêver à une participation à la Coupe du Monde 2018.

Ce but qui a permis à l'équipe syrienne de faire match nul 2-2 contre l'Iran à Téhéran a déclenché l'hystérie du commentateur local. Après l'explosion de joie, le Rodrigo Beenkens local a fondu en larmes.

Et ce n'est qu'une qualification pour les barrages, imaginez si la Syrie décroche son ticket pour le Mondial russe. Jamais dans son histoire, le pays ne s'est qualifié pour une Coupe du Monde. Mais le chemin est encore long. Car l'équipe syrienne devra d'abord l'emporter contre l'Australie en octobre en match de barrages, avant un dernier barrage en novembre contre une équipe de la zone Concacaf.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK