L'Allemagne éliminée, le tenant du titre encore maudit

Seul un des cinq derniers champions du monde est parvenu à franchir la phase de poules quatre ans plus tard, le Brésil en 2006. Tous les autres, la France, Italie, Espagne et désormais l'Allemagne se sont cassé les dents sur la malédiction du tenant du titre.

2018: l'échec allemand

L'aventure russe a très mal débuté pour la 'Mannschaft' surprise par la vivacité Mexicaine et un but de Hirving Lozano. L'équipe de Joachim Löw a cru redresser la barre face à la Suède en s'imposant in extremis 1-2 grâce à un coup franc de Tony Kroos. Ce ne fut qu'une illusion. Incapables de marquer contre la Corée du Sud, les Allemands termineront même sur une défaite 2-0 déprimante.

2014: douche froide pour l'Espagne

La plus cruelle défaite pour un tenant du titre à cette date. Le tirage au sort n'a pas favorisé les Espagnols, offrant aux Pays-Bas une revanche sur la finale perdue quatre ans plus tôt dès le premier match de la phase de poules. Les Oranje ne vont pas gâcher l'offrande et humilier sous la pluie les Espagnols, 5-1, avec notamment un but incroyable de la tête de Robin van Persie. L'Espagne, à nouveau battue par le Chili quelques jours plus tard, ne passera même pas le premier tour.

2010: l'Italie, plutôt nulle

L'Italie a remporté sa quatrième étoile au détriment de la France en finale en 2006. Mais la Coupe du Monde suivante commence bien péniblement. Face à la redoutable défense paraguayenne, la Nazionale un peu faiblarde offensivement ne fait pas mieux que match nul, 1-1, but de Daniele De Rossi alors que le Paraguay avait ouvert le score en première mi-temps.

C'est le premier acte d'une phase de groupe cauchemar, puisque les champions sortants vont ensuite faire match nul contre la petite Nouvelle-Zélande (1-1) et perdre contre la Slovaquie (3-2)! Avec deux petits points, ils terminent derniers de leur groupe...

2006: le Brésil, pas facile

Les seuls champions sortants à avoir gagné le match d'ouverture suivant au XXIe siècle. Mais ce ne fut pas une sinécure pour le Brésil de Ronaldo et Ronaldinho face à la Croatie de Dado Prso et Niko Kovac. Un petit but, de Kaka juste avant la mi-temps, permettra aux Auriverde de prendre les trois points. Et de bien lancer leur Coupe du Monde, à laquelle seule un Zinedine Zidane en état de grâce pourra mettre un terme, en quarts de finale (1-0).

2002: sensation sénégalaise face à France

Un des sponsors de l'équipe de France lui a déjà attribué la deuxième étoile... Mais les Bleus ne sont pas à la hauteur de l'état de confiance affiché. Sans idée ni plan de jeu, ils s'inclinent à la surprise générale face à une modeste sélection sénégalaise pour leur entrée en lice en Corée du Sud (1-0). Ils feront match nul contre l'Uruguay et perdront contre le Danemark (2-0), quittant donc la compétition sans avoir inscrit le moindre but.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK