"Eden Hazard se présente désormais comme le patron de cette équipe"

Lundi soir dans Place Diables Rouges, David Houdret, Pascal Scimè et Joachim Mununga ont débriefé la dernière rencontre de préparation des Diables face au Costa Rica. Nos consultants ont été particulièrement élogieux envers Eden Hazard, qui a pris les rênes de l’équipe nationale, et ont souligné la prestation de Romelu Lukaku.

Pascal SCIME : "Eden Hazard, c’est un joueur qui doit s’amuser sur le terrain. Quand il est vécu comme ça, le foot est le plus beau sport du monde. Hazard, c’est un créateur d’émotions. Et nous, on ne demande qu’une chose : c’est de vibrer et d’être émus en voyant Eden jouer et prendre en mains cette équipe à la Coupe du Monde. Le patron est là. Beaucoup vont dire que De Bruyne est effacé, mais non. Il est à sa place parce qu’il sait que son heure viendra à un moment aussi. Il y a des matches comme ce soir où Hazard va marcher sur l’eau, et il y aura d’autres matches où il sera muselé et on aura besoin que De Bruyne devienne le patron. Il y a de la place pour tout le monde dans cette équipe. Je n’ai pas envie de voir des dualités dans cette équipe."

Joachim MUNUNGA : "Je crois que le patron, la star, le meneur de jeu, c’est Eden Hazard, mais ça ne veut pas dire que les autres ne peuvent pas briller. Alors certainement que De Bruyne et d’autres vont briller, mais c’est comme dans toute équipe, il y a un numéro un. On doit faire en sorte qu’Eden soit au top et dans les meilleures conditions parce qu’on dépend de lui. Comme tu le dis Pascal, Eden Hazard nous procure des émotions, mais il a une faculté à bonifier les joueurs autour de lui qui est impressionnante. Non seulement il se met en valeur en régalant tout le monde, et puis il sublime les joueurs autour de lui, et ça pour moi, c’est la marque des grands joueurs."

Sur le niveau de préparation d’Eden Hazard

Pascal SCIME : "De toutes les stars, avant cette Coupe du Monde, Eden Hazard est sans doute celui qui est le plus au top de sa forme. Les autres n’ont pas encore toutes brillé, si ce n’est peut-être Griezmann. Neymar est bien revenu, mais sur des matches amicaux face à des adversaires d’un calibre inférieur. Il faudra le juger sur des matches qui comptent, ou son absence des terrains va peut-être se faire ressentir. Pour en revenir à Eden, il y a autre chose chez lui qui est impressionnant c’est qu’il n’y a pas de geste gratuit. Il n’y a pas de talonnade qui ne sert à rien. Il combine, mais toujours pour aller de l’avant et déstabiliser l’adversaire, pas uniquement pour épater la galerie."

Joachim MUNUNGA : "Il faut que les gens se rendent compte qu’à chaque match, Eden Hazard est attendu, et qu’à chaque duel, le joueur en face de lui se dit qu’à lui, cela ne lui arrivera pas, qu’il ne se fera pas passer par Eden. L’adversaire redouble d’attention, et le pire, c’est que ça passe encore ! Et sur cette préparation, il a répondu présent. Comme Pascal l’a dit, pour Eden, il faut que le Mondial commence demain."

A propos de Romelu Lukaku

Pascal SCIME : "C’est une personnalité qui restera clivante jusqu’à la fin de sa carrière. Certains vont l’aimer, certains vont le détester. Il va toujours porter ça derrière lui. Aujourd’hui, sur le premier but qu’il met, c’est lui qui est à la base de l’action. Il ne faut pas l’oublier. C’est un attaquant qui est peut-être moins doué techniquement mais il participe à la manœuvre. Il a progressé techniquement dans son jeu dos au but. Il doit encore progresser. Mais le dernier but qu’il met, si ça c’est un but facile ? Alors je ne connais pas le foot."

Joachim MUNUNGA : "Il a progressé énormément. Il est à la base de l’action, c’est lui qui finit pied droit alors qu’il est gaucher. Il la reprend magnifiquement bien. Et alors le dernier but, c’est tout en puissance et tout en maitrise, tout en précision parce que venir - comme on dit dans le jargon - monter sur la tête de l’autre joueur, et la mettre là où il la met, c’est quand même costaud."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK