Durmaz dénonce un "inacceptable" déferlement raciste après Allemagne-Suède

Le milieu de terrain suédois Jimmy Durmaz, victime d'insultes racistes et de menaces de mort sur les réseaux sociaux après sa faute qui a conduit au coup franc décisif de Toni Kroos contre l'Allemagne (2-1), a dénoncé ce dimanche des propos "inacceptables".

Plusieurs milliers de messages de haine ont été publiés à l'issue du match du groupe F sur le profil Instagram du joueur de 29 ans, né en Suède de parents assyriens ayant émigré depuis la Turquie.

Ce dimanche, le joueur a réagi, fustigeant des messages "inacceptables". "Je peux être critiqué pour ma prestation (...) mais il y a une limite et cette limite a été franchie", a déclaré le joueur en lisant un communiqué devant la presse au camp de base de l'équipe suédoise à Gelendzhik.

"Quand tu me menaces, quand tu me traites de "blatte" (un terme péjoratif suédois comparable à "métèque", ndlr), de "démon arabe", de "terroriste", "taliban", alors tu as dépassé la limite", a-t-il affirmé.

Durmaz a déclaré que sa famille et ses enfants avaient également été menacés. "Qui peut faire une chose pareille ? C'est complètement inacceptable", a-t-il ajouté. "Je suis Suédois et je suis fier de jouer pour la Suède. Je ne laisserai jamais des racistes détruire cette fierté."

La Fédération suédoise a annoncé dans un communiqué avoir signalé ces messages à la police.

"Nous ne tolérons pas qu'un joueur soit exposé à des menaces et des injures", a réagi son secrétaire général Hakan Sjöstrand, sur le site de la Fédération.

"C'est désagréable et extrêmement scandaleux de voir le traitement que Jimmy Durmaz a subi. Complètement inacceptable", a-t-il ajouté.

"Il n'y a pas d'ombre qui plane sur Jimmy, il n'y a rien à dire de mauvais sur lui. Les gens ne peuvent pas en vouloir à une personne. Vous gagnez en équipe et vous perdez en équipe", a pour sa part défendu le partenaire de Durmaz, Albin Ekdal, auprès du quotidien Aftonbladet.

"Il a couru et s'est battu tout le temps. C'est un manque de chance (de faire faute à ce moment-là). C'est complètement idiot de lui envoyer autant de haine à cause de ça", a ajouté l'attaquant John Guidetti.

De nombreux observateurs ont pris la défense du joueur qui évolue en club à Toulouse. "Des gens fous qui se déchaînent publiquement avec du racisme envers Jimmy Durmaz après un match de football, cela en dit long sur le monde dans lequel nous vivons", a réagi le journaliste sportif Patrick Ekwall dans un tweet. "Ne les laisse pas t'atteindre ! Tu es formidable", a écrit un fan sur le profil Instagram de Durmaz.

La Suède, troisième du groupe F (3 pts) à égalité avec l'Allemagne et derrière le Mexique (6 pts), jouera sa qualification face au Mexique mercredi.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK