Di Maria de retour grâce à "une forme de dopage" ?

Samedi après-midi lors du quart de finale face à la Belgique, Angel Di Maria tentait une frappe vers le but de Courtois avant de s’asseoir à terre et de faire signe au staff médical. Diagnostique: élongation à la cuisse droite. Le Mondial du madrilène est donc fini…à moins qu’il ne remonte miraculeusement sur le terrain lors d’une éventuelle finale. Comment ? Grâce à un traitement particulier et déjà contesté par les médecins. Ce traitement consiste à se faire transférer ses propres plaquettes sanguines. Un processus contesté par le Docteur de Mondenard, médecin français spécialisé dans les cas de dopage sur sport365.

"C’est ce qu’on appelle le plasma riche en plaquettes", a expliqué Jean-Pierre de Mondenard dans l’émission le Grand Debrief. "On retire au sujet son plasma et ses plaquettes et on l’injecte dans sa blessure. Mais le temps de repos va jouer dans le traitement, donc c’est une forme de dopage bien sûr, car on traite la performance et pas le sujet. Si on traitait le sujet, on ne l’envoie pas jouer le match."

En attendant de savoir si ce traitement portera ses fruits, Alejandro Sabella devra se fier à Enzo Perez. Un bon joueur mais sûrement pas à la hauteur d’Angel Di Maria.

G. Zidda

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK