Débat : Dedryck Boyata doit-il rester dans le onze de base ?

Avec Thibaut Courtois, Dedryck Boyata est le seul joueur belge à avoir disputé la totalité des trois rencontres des Diables rouges dans ce Mondial russe.

Sans faire de bruits, le défenseur central du Celtic Glasgow a assuré et même convaincu la plupart des observateurs par sa sérénité, son calme et sa capacité d’adaptation. Après avoir joué avec Toby Alderweireld et Jan Vertonghen, il a été associé à Leander Dendoncker et Thomas Vermaelen contre l’Angleterre. Il a terminé le match à gauche suite à la montée au jeu de Vincent Kompany.

Bref, Boyata est la bonne surprise de cette Coupe du Monde. Alors Dedryck Boyata doit-il rester dans le onze de base ? Le débat a été lancé sur le plateau de " Place Diables rouges ".

Si on début les huitièmes avec Boyata, je ne me tracasse pas...

"Depuis le début de la Coupe du Monde et encore plus ce soir (contre l’Angleterre, ndlr), Boyata a été excellent. Il monte en régime. On parle souvent de son physique (et c’est vrai qu’il répond aux duels) mais dans le jeu, il prend de plus en plus ses repères dans cette défense à trois. Je le trouve à la fois dynamique et tranquille. Il est très intelligent, a souligné Swann Borsellino. Boyata, il est en place, il est prêt et je le titulariserais contre le Japon en huitièmes de finale. Il est à l’aise dans l’équipe et il est sur la bonne lignée. Mentalement, il est au top".

Et Frédéric Waseige d’embrayer : "Rien que de poser la question, c’est qu’il a réussi sa Coupe du Monde. Le gros plus, c’est que (contre l’Angleterre, ndlr), il a tout le temps parlé et notamment avec Dendoncker. Il a fait son boulot. Franchement, si on commence avec lui, je ne me tracasse pas".

Si Kompany est fit, il doit commencer contre le Japon ...

"Je ne discute pas le fait qu’il a réussi sa Coupe du Monde mais si Vincent Kompany est fit, il doit commencer le mach", a estimé de son côté Stephan Streker.

Un avis que ne partage pas Khalilou Fadiga : " Je resterais sur Dedryck Boyata. Il ne démérite pas. Ce sera un huitième de finale ? C’est la même chose que le premier ou le deuxième match d’une Coupe du Monde. Pour moi, au Mondial, chaque match est une finale. Un grand joueur peut te faire un grand match mais c’est peut-être le petit joueur qui va te sortir un plus gros match. Donc, je préfère qu’on reste sur la même base ".

Le mot de fin à Frédéric Waseige : "Maintenant, mettons-nous dans la tête de Roberto Martinez. N’oublions pas qu’il a ses titulaires et que Kompany devait jouer contre les Anglais. Il ne l’a pas fait car on était déjà qualifié. Dans son plan, le coach estimait que Kompany commencerait sa Coupe du Monde contre l’Angleterre. On était qualifiés, donc il ne l’a pas aligné d’entrée. Ce n’est pas dans le naturel de Martinez de tout chambouler. Donc, à mon avis, si Kompany lui qu’il est fit, je ne suis pas certain qu’il va oser lui dire non".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK