Le Brésil donne une leçon à l'Espagne en s'imposant 3-0

But de Fred contre l'Espagne
2 images
But de Fred contre l'Espagne - © AFP

A un peu moins d'un an du coup d'envoi de la Coupe du Monde, le Brésil a prouvé qu'il était prêt sur le plan sportif. Neymar et Fred ont été les grands artisans de la victoire 3-0 de la Séléçao face à l'Espagne en finale de la Coupe des Confédérations. C'est un succès plus que prestigieux pour le Brésil face ... aux champions du monde en titre.

A l'occasion de la finale de la Coupe des Confédérations, Mata connaît sa deuxième titularisation (après celle contre Tahiti), et remplace David Silva, le seul changement par rapport au onze espagnol qui avait sorti l'Italie en demi-finale (0-0 a.p., 7-6 t.a.b.).

Fernando Torres, meilleur buteur du tournoi (5 réalisations, dont 4 contre Tahiti), devance désormais, dans la hiérarchie des attaquants, Soldado, qui avait commencé le tournoi dans le onze de départ.

L'équipe du Brésil se présente dans son onze-type, comme l'avait annoncé samedi son sélectionneur Luiz Felipe Scolari, avec une ligne Hulk-Oscar-Neymar en soutien de Fred.

Hommage à Mandela...

Avant le choc, Les équipes du Brésil et de l'Espagne ont remis à un proche de Nelson Mandela des maillots signés à l'attention de l'ancien président sud-africain, hospitalisé à Pretoria dans un état critique à 94 ans

"Pour Mandela, un cadeau de la sélection brésilienne et un souhait de bon rétablissement", pouvait-on lire sur le maillot de la Seleçao.

Des messages sur le maillot de la Roja évoquaient également des voeux de rétablissement à "Madiba", en anglais.

Un but après ... 90 secondes

Pas de round d'observation dans cette finale de rêve qui débute de la plus belle manière qui soit pour le Brésil qui trouve l'ouverture après seulement ... 90 secondes. Fred profite d'une hésitation dans la défense de la Roja pour tromper Casillas et inscrire au passage son 4ème but dans cette Coupe des Confédérations.

Brésil-Espagne: Le but de Fred

Les Brésiliens sont déchaînés en ce début de rencontre et sont bien prêts de doubler le score à la 8ème minute sur une frappe d'Oscar qui termine un rien à côté de la cible.

A la 13ème minute, c'est un essai à distance de Paulinho qui met Iker Casillas en difficulté.

Peu après la demi-heure, magnifiquement lancé par Neymar, Fred se retrouve seul face au portier du Real Madrid mais l'avant auriverde loupe son duel et voit son tir dévié en coup de coin par l'autoritaire Casillas.

A la 40ème minute, l'Espagne se crée sa plus belle opportunité sur un contre rapidement mené avec Mata qui isole finalement parfaitement Pedro qui bat Julio César, le gardien du Brésil venu à sa rencontre. Alors que tout le monde voit le ballon filer dans le but, David Luiz se jette pour écarter le cuir à ma même la ligne et ainsi empêcher la Roja d'égaliser.

Le bijou signé Neymar...

Moins de deux minutes après l'occasion de Pedro, l'Espagne reçoit une claque signée Neymar qui d'une frappe puissante en pleine lucarne ne laisse aucune chance à Casillas.

Le "Barcelonais" inscrit son 4ème but dans cette compétition au cours de laquelle il a montré qu'il était un véritable artiste. C'est assez logiquement qu'il a été désigné Ballon d'Or (meilleur joueur) de cette coupe des Confédérations.

2-0, c'est le score au repos.

Brésil-Espagne : Le but de Neymar

Brésil-Espagne : Les highlights de la 1ère mi-temps

Et 1, et 2 et 3-0...

La deuxième période commence comme la première, avec un but signé Fred. A la 48ème minute, l'avant de Fluminense, bien servi par Hulk, place calmement le cuir hors de portée d'un Casillas qui vit une soirée pénible. Le gardien espagnol va se consoler en décrochant le trophée du Fair-play.

Avec 5 buts à son compteur, le buteur brésilien rejoint Torres en tête du classement des buteurs de cette Coupe des Confédérations.

Brésil-Espagne : le deuxième but de Fred

Ramos rate un pénalty

Cela faisait bien longtemps qu'on n'avait plus vu l'Espagne malmenée comme cela, une équipe d'Espagne qui a la possibilité de se relancer ou plutôt de sauver l'honneur à la 55ème minute. A peine monté au jeu à la place de Mata, Jesus Navas est accroché dans la surface de réparation par Marcelo. L'arbitre n'hésite pas un instant à indiquer le point de pénalty.

Ce pénalty est botté par Sergio Ramos qui se montre bien maladroit en envoyant la balle ... à côté du but de Julio César, élu meilleur gardien du tournoi. Les hommes de Vincente Del Bosque sont KO.

Brésil-Espagne : Le pénalty raté de Sergio Ramos

L'Espagne termine à ... dix

Les Champions du monde en titre vivent un véritable calvaire et sont réduits à 10 à la 67ème minute. Gerard Piqué crochète le virevoltant Neymar qui partait vers le but. Le défenseur du Barça est logiquement exclu.

Brésil-Espagne : L'exclusion de Piqué

Le Brésil retrouve la confiance

A 346 jours du coup d'envoi de la Coupe du Monde, le Brésil s'est donc rassuré en décrochant la 4ème Coupe des Confédérations de son histoire, la 3ème consécutive. Et ce, avec la manière.

Devant 78.000 spectateurs présents dans le célèbre stade Maracana à Rio de Janeiro, les Brésiliens ont tout simplement donné une leçon à une équipe d'Espagne médusée. La Séléçao a aussi mis fin à série de 29 matches d'affilée sans défaite de la Roja en compétitions officielles.

Dans cette coupe des Confédérations, l'équipe coachée par Luiz Felipe Scolari a impressionné en battant des nations comme le Japon, le Mexique, l'Italie, l'Uruguay et enfin l'Espagne.

Brésil - Espagne : 3-0

Buts : 2' Fred (1-0), 43' Neymar (2-0), 48' Fred (3-0)

Carte Rouge : 67' Piqué

Brésil : Julio Cesar - Dani Alves, Thiago Silva (cap), David Luiz, Marcelo - Paulinho (88' Hernanes), Luiz Gustavo - Hulk (72' Jadson), Oscar, Neymar - Fred (80' Jo)
Sélectionneur: Luiz Felipe Scolari

Espagne : Casillas (cap) - Arbeloa (46' Azpilicueta), Piqué, Sergio Ramos, Jordi Alba - Xavi, Busquets, Iniesta - Mata (52' Jesus Navas) - Pedro, Torres (59' Villa)
Sélectionneur: Vicente Del Bosque

Le Brésil décroche sa 4ème coupe des Confédérations

G.Bayet avec Belga

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK