Les Diables, en rodage, partagent contre le Portugal, alerte pour Kompany

Le Belgique et le Portugal ont partagé l'enjeu ce samedi soir en match amical (0-0). Tour à tour dominants puis dominés, les Diables ont profité de cette rencontre pour peaufiner leurs automatismes. Roberto Martinez a utilisé ses 6 changements pour donner un maximum de temps de jeu à son groupe. Mais le sélectionneur national devra peut-être faire face à une première tuile: Vincent Kompany, a été contraint de quitter le terrain de manière précipitée en deuxième période après avoir ressenti une douleur à l'aine. Vu l'historique des blessures et l'importance du défenseur dans le groupe belge, ce sont tous les fans des Diables Rouges qui croisent les doigts dans l'attente d'un communiqué officiel.

Pour ce premier match préparatoire à la Coupe du Monde 2018, Roberto Martinez opte pour son onze de base classique. Il décide donc de ne pas tester d'entrée les éventuels remplaçants et propose son équipe type contre les Champions d'Europe. Une seule modification est apportée et il y est obligé: Mousa Dembélé remplace Axel Wistel, blessé. Du côté portugais, Cristiano Ronaldo, en vacances après avoir gagné la Champions League il y a 7 jours, est absent.

Ça démarre fort pour les Diables. Après 60 secondes, Dries Mertens centre pour Romelu Lukaku. Le joueur de Manchester United est trop court de 10 centimètres pour reprendre le ballon. Gonçalo Guedes réplique directement dans l'axe pour le Portugal mais c'est non cadré.

Après avoir mené un rythme élevé dans le premier quart d'heure, les hommes de Roberto Martinez laissent un peu plus le ballon au Portugal. Le jeu s'équilibre. Joao Moutinho (23') et Yannick Carrasco (31') font vibrer le stade, mais sans trouver le but.

Le dernier quart d'heure de la première période est moins à l'avantage des Diables. Les Portugais sont plus remuants et la défense belge éprouve des difficultés à contrer le secteur offensif lusitanien. Bernardo Silva (42'), Gelson (44') et Guedes (45') mettent Courtois à l'épreuve. C'est 0-0 à la pause.

Pour la reprise, Roberto Martinez fait tourner son effectif. Mousa Dembele, Dries Mertens, Yannick Carrasco et Romelu Lukaku restent aux vestiaires. Marouane Fellaini, Adnan Januzaj, Nacer Chadli et Christian Benteke montent au jeu.

La première action dangereuse de la deuxième période est à mettre à l'actif de Jan Vertonghen. Le joueur de Tottenham récupère un ballon a l'entrée du rectangle. Il contrôle avant de tenter de placer en lucarne. Beto dévie superbement. Alors que Vertonghen est en train de tirer, Vincent Kompany quitte le terrain de manière non planifiée. Il se plaint de l'aine. Le défenseur de City fait la grimace et s'explique auprès de Roberto Martinez. Il rentre directement aux vestiaires (54') et Dedryck Boyata le remplace.

Thomas Meunier se crée une bonne occasion 10 minutes plus tard. Le joueur du Paris SG, bien décalé sur la droite, tente sa chance. Il est un peu excentré et Beto dévie sans problème. 

Après la sortie de Vincent Kompany, le stade Roi Baudouin se refroidit à nouveau lorsque Ricardo Quaresma touche involontairement le bras de Thibaut Courtois (65'). Le gardien des Diables est au sol, se tenant le poignet mais reprend sa place après avoir reçu quelques soins.

Roberto Martinez effectue son dernier changement à la 80ème minute. Eden Hazard sort du terrain au profit de son frère Thorgan. La dernière action dangereuse vient des pieds belges. Un coup-franc tiré de la droite passe devant tout le monde, sans succès. Le match se termine sur un 0-0. Cela montre qu'il reste du travail pour Roberto Martinez, notamment dans le rythme et l'alimentation de ballons vers l'avant de pointe belge. Le prochain match des Diables se déroulera ce mercredi 6 juin, contre l'Egypte.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK