Belgique – Biélorussie : Déchaînés, des Diables rouges remodelés brutalisent la Biélorussie (8-0)

Huit buts marqués, zéro encaissé et une prestation aboutie : la Belgique est repartie avec le sentiment du devoir accompli de Louvain après avoir balayé la Biélorussie 8-0 sans même avoir à forcer son talent.

Des Diables rouges largement remaniés par Roberto Martinez n’ont eu aucune difficulté à ramener les trois points pour permettre à la Belgique de terminer ce premier rassemblement avec un bilan positif de 7 sur 9 dans ces qualifications à la Coupe du monde 2022. Suite à la défaite de la Republique tchèque contre le Pays de Galles (1-0), les Diables prennent seuls la tête du groupe avec trois longueurs d'avance sur les Tchèques (4 pts) et 4 sur les Gallois (3 pts).

En plus de la victoire, le sélectionneur retiendra la prestation 5 étoiles de nombreux joueurs comme Jérémy Doku (1 but, 2 assists), Hans Vanaken (2 buts, 1 assist), Leandro Trossard (2 buts) et Dennis Praet (1 but, 1 assist) qui ont marqué énormément de points en vue du prochain Euro.

Pour la petite histoire, il s'agit du 5e match le plus prolifique de l'histoire de notre sélection nationale après les deux duels contre Saint-Marin (10-1 en 2001 et 9-0 en 2019), le match contre Gibraltar de 2017 (9-0) et l'amical face à la Zambie de 1994 (9-0).

Le résumé d’une rencontre à sens unique

Face à la 88e équipe du classement FIFA, Roberto Martinez sait très bien qu’il n’aura pas besoin d’aligner son équipe type. C’est donc l’occasion pour lui de faire souffler ses cadres et d’observer les réservistes en vue de sa sélection de 23 pour l’Euro.

Praet, Vanaken, Doku et Trossard sont titularisés… et marqueront des points ! Mignolet et Batshuayi remplacent quant à eux Courtois et Lukaku.

Dès l’entame du match, le scénario semble limpide avec 11 Biélorusses repliés dans leur moitié de terrain. Doku a des fourmis dans les jambes et a déjà enivré son vis-à-vis au bout de 5 minutes. Dennis Praet se prépare aussi à un match réussi avec une première passe lumineuse pour Michy Batshuayi détournée tant bien que mal par Gutor (5e).

Le malheureux gardien biélorusse va se retourner une première fois quelques minutes plus tard. Une nouvelle accélération foudroyante de Doku laisse surplace son opposant. L’ailier de Rennes peut alors servir en toute tranquillité Michy Batshuayi qui lâche un 'caramel' dans la lucarne pour faire 1-0 et planter son 22e but en équipe nationale (14e).

Le 1-0 de Batshuayi

La défense biélorusse est aux abois et craque une deuxième fois en quelques minutes. Cette fois-ci, c’est Thomas Meunier qui est à l’assist et Hans Vanaken qui surgit au point de penalty pour faire 2-0… et inscrire son premier but sous le maillot des Diables rouges (17e).

Le 2-0 de Hans Vanaken

La Belgique est sur du velours et gère tranquillement le ballon face à des Biélorusses amortis. Sans forcer, les Diables vont encore marquer deux buts avant la mi-temps. Le premier tombe sur un coup de génie de Leandro Trossard : une frappe à distance en pleine lucarne pour son premier but en sélection (38e).

Le 3-0 de Leandro Trossard

Le but du 4-0 arrive 4 minutes plus tard des pieds de Jérémy Doku, lancé en un contre un par une passe lumineuse de Dennis Praet. C’est du pain béni pour l’ancien anderlechtois qui laisse surplace son adversaire et s’en va tromper le gardien pour son deuxième but en sélection (42e).

Le 4-0 de Jérémy Doku

La mi-temps arrive à point nommé pour la Biélorussie qui rejoint les vestiaires complètement groggy mais toujours pas au bout de leurs peines.

Car il ne suffit que de quatre minutes aux Diables pour à nouveau faire trembler les filets de Gutor. Cette fois-ci, c’est Dennis Praet qui est à la conclusion avec une frappe à distance au ras-du-sol. Pour lui aussi, c’est un premier but en équipe nationale qui vient couronner une prestation 5 étoiles (49e).

Le 5-0 de Dennis Praet

Après ce but, les Diables vont s’assoir quelques minutes sur leurs lauriers et permettre à la Biélorussie de se signaler deux fois dans les parages du but de Simon Mignolet. Un petit coup de mou qui aurait pu coûter un but vu que Kendysh a d’abord frôlé le poteau (54e) avant de buter sur un excellent Mignolet (62e).

La dernière demi-heure sera en revanche à sens unique. Après l’entrée au jeu de Dendoncker pour Vertonghen et de Benteke pour Batshuayi (64e), les Diables vont continuer d’alimenter le marquoir.

‘Big Ben’ne va d’ailleurs pas tarder à s’offrir son 16e but en sélection. Sur un centre parfait d’Alderweireld, l’attaquant d’Aston Villa reprend le ballon de volée parfaitement et fait 6-0 dans le plus grand des calmes pour lancer – lui aussi – un message à Roberto Martinez (70e).

Le 6-0 de Christian Benteke

Après un coup de tête de Vanaken stoppé sur (ou plutôt derrière ?) la ligne par Gutor (72e) et une nouvelle tentative de Benteke (73e), la Belgique va planter son 7e. Celui-ci est confectionné par deux des meilleurs joueurs sur la pelouse : Jérémy Doku, à l’assist pour la 2e fois de la soirée, et Leandro Trossard, buteur pour la 2e fois de la soirée (76e).

La démonstration de force des Diables rouges est indiscutable et se terminera à la 89e minute avec un deuxième but signé Hans Vanaken!

Le 7-0 et le 8-0 de Leandro Trossard et Hans Vanaken

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK