Historique : Les Diables rouges battent l'Angleterre et terminent troisièmes du Mondial

La Belgique a remporté, avec la manière, le match pour la 3ème place de cette Coupe du Monde face à l’Angleterre (2-0). Les Diables rouges ont inscrit deux buts, un par mi-temps. Le premier par Thomas Meunier à la 4ème minute et le deuxième à la 82ème minute par Eden Hazard.

Cette génération entre dans l’histoire du football belge et fait mieux que les Diables au Mexique en 1986 qui avaient terminé à la quatrième place.

Le résumé

Troisième ou quatrième ? Pour certains, cela n'avait aucune importance, voire même aucun sens d'imposer ce match aux équipes traumatisées par leur échec en demi-finales. Les Diables Rouges ont toutefois entamé cette finale de consolation avec le sérieux nécessaire.  

L’objectif est clair : terminer 3ème et ainsi faire mieux que la génération ’86. Roberto Martinez aligne un 11 costaud, le même que celui face au Brésil à une seule exception. Marouane Fellaini cède sa place à Youri Tielemans.

Côté anglais, Gareth Southgate effectue 5 changements par rapport à la demi-finale face à la Croatie : Lingard, Dele Alli, Walker, Henderson et Young glissent sur le banc et cèdent leur place à Rose, Jones, Delph, Dier et Loftus-Cheek.

Sur le terrain, ce sont pas moins de 19 joueurs de Premier League qui sont alignés. Les trois seuls n’évoluant pas en Angleterre étant Meunier (PSG), Tielemans (Monaco) et Witsel (Tianjin).

Le match débute merveilleusement bien pour les Diables rouges qui ouvrent le score à la 4ème minute par Thomas Meunier, idéalement servi par Nacer Chadli. Et ce dans un stade Krestovski de Saint-Pétersbourg où la Belgique était tombée face à la France dans une demi-finale au cours de laquelle le joueur du PSG avait énormément manqué.

A la 11ème minute, c’est au tour de Kevin De Bruyne de mettre le jeune portier anglais, Jordan Pickford, en difficulté. Ce dernier parvient à dévier le ballon d’une main droite bien ferme.

La plus belle occasion des Three Lions en première période est signée Harry Kane mais le buteur des Spurs n’a plus la même efficacité qu’en début de tournoi et sa frappe à l’entrée du rectangle belge, à la 22ème minute, est trop croisée pour inquiéter Thibaut Courtois, le nouveau recordman du nombre de capes pour un gardien en équipe nationale belge. Avec 65 caps, il détrône ainsi le célèbre Jean-Marie Pfaff.

Kane (6 buts) – Lukaku (4 buts), duel de buteurs ... muets

Si le Prince Harry est essoufflé en pointe, la réflexion est de mise aussi pour Romelu Lukaku qui, à plusieurs reprises, manque le dernier geste sur de brillants services de KDB. Big Rom est d’ailleurs remplacé à l’heure de jeu par Dries Mertens et file directement dans les vestiaires, de toute évidence déçu !

A vingt minutes du terme, les Anglais sont tout proches de l’égalisation. Eric Dier se joue de Courtois d’un subtil lob et alors que tout le stade se prépare à vibrer, Toby Alderweireld se jette sur la ligne pour écarter le danger et ainsi empêcher son coéquipier à Tottenham de marquer.

Peu après, c’est Harry Maguire, de la tête, qui procure quelques sueurs froides à la défense belge.

Eden Hazard, le génie, inscrit le but du KO

Les Diables jouent la carte de la contre-attaque et à la 80ème minute, ils nous offrent l’une des plus belles actions collectives de la Coupe du Monde. Tout y est : déviation, passes en un temps et à la conclusion une reprise de volée exceptionnelle de Thomas Meunier. Il manque juste le but, Pickford effectuant un splendide arrêt.

Le but, il tombe à la 82ème minute. Kevin De Bruyne lance parfaitement Eden Hazard en profondeur qui échappe à la vigilance de l’arrière-garde anglaise. Le n°10 de la Belgique et de Chelsea ne loupe pas ensuite son duel face au gardien anglais (2-0). Ce goal est le 16ème de la Belgique dans ce Mondial !

Sérieux et appliqués, les Diables ont donc réussi à s’imposer et à décrocher la 3ème place. Ils font ainsi mieux que les Belges au Mexique en 1986.

Cette troisième marche du podium ne devrait pas être le champ d'honneur de cette génération dorée. Le prochain objectif est déjà fixé : briller à l’Euro 2020.

4ème minute : Thomas Meunier ouvre le score (1-0)

82ème minute : Eden Hazard double le score (2-0)

Remise de la médaille de bronze pour les Belges:

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK