Malgré le manque d'expérience, l'Allemagne débute tranquillement face à l'Australie

L’Allemagne a bien débuté la Coupe des Confédérations en s’imposant ce lundi en fin de journée face à l’Australie (2-3). La Mannschaft, rajeunie pour cette compétition, a fait preuve d’un léger manque d’expérience en concédant deux réalisations évitables mais n’a pas tremblé pour dominer les Aussies.

Le résumé de la rencontre

Les protégés de Joachim Löw n’ont besoin que de cinq petites minutes pour prendre les commandes de la partie. Brandt déborde côté droit et centre en retrait pour Stindl. Le milieu du Borussia Mönchengladbach reprend en un temps et trompe Ryan (0-1, 5’). La machine est lancée.

La domination allemande est claire et les actions se multiplient. Les Socceroos font le dos rond et Ryan s’emploie à plusieurs reprises. Les Australiens font même mieux que résisté en parvenant à égaliser à quelques minutes de la pause. Draxler perd bêtement le ballon dans son propre camp et relance les Aussies. Rogic s’infiltre plein axe et tente sa chance aux abords de la surface. Le ballon est contré par Mustafi… mais revient dans les pieds de l’attaquant qui reprend sa chance et bat cette fois-ci Leno (1-1, 41’). En laissant filer la balle sous son corps, le portier allemand peut s’en vouloir.

Mais même sans ses cadres, la nation championne du monde reste une redoutable formation. Et elle le prouve directement après cette égalisation.

Après un excellent relais avec Stindl, Goretzka est fauché dans la surface. L’arbitre de la rencontre n’hésite pas une seconde et accorde le penalty. En bon capitaine, Draxler prend ses responsabilités et remet la Mannschaft aux commandes avant de rentrer aux vestiaires (1-2, 44’).

La seconde période débute comme la première : avec un but allemand. D’un petit ballon piqué savoureux, Kimmich lance idéalement dans la surface Goretzka qui ne se fait pas prier pour faire le break (1-3, 48’).

Les accélérations des hommes de Löw font beaucoup de mal mais les Australiens ne baissent pas les bras… et profitent d’une nouvelle approximation de Leno. Mooy tente sa chance sur coup franc aux abords de la surface mais le mur repousse. Rogic reprend et alerte Leno. Ce dernier relâche maladroitement et voit Juric surgir pour réduire l’écart (2-3, 56’).

Les Socceroos tentent le tout pour le tout pour recoller au score dans la dernière demi-heure mais les Allemands ne craquent pas.

Dominatrice mais fébrile à certains moments, la Mannschaft réussit son entame et peut se rassurer, la relève offre de belles promesses.

Les buts en vidéo

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

Recevoir