Vanderhaeghe, nouveau coach de Gand : "Je suis très fier de coacher un top-club"

Yves Vanderhaeghe est le nouvel entraîneur de la Gantoise
Yves Vanderhaeghe est le nouvel entraîneur de la Gantoise - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

La Gantoise a officialisé l'arrivée de son nouvel entraîneur Yves Vanderhaeghe ce mercredi après-midi en conférence de presse. A la recherche d'un successeur à Hein Vanhaezebrouck, parti il y a une semaine et intronisé depuis mardi sur le banc d'Anderlecht, les dirigeants Buffalos se sont donc tournés vers l'ex-coach d'Ostende qui a a signé un contrat jusqu'en 2019.

"Je suis très heureux d'être assis ici aux côtés d'un entraîneur qui répond parfaitement au profil recherché. C'est un jeune entraîneur belge ambitieux qui prône un football offensif" s'est félicité le président du club Ivan De Witte.

"L'une des principales raisons de ce choix est que Yves est un excellent meneur d'hommes" a ajouté le directeur sportif Michel Louwagie.

"C’est un pas en avant dans ma carrière de coach. La Gantoise est un top-club comme Bruges et Anderlecht. On le voit avec le nouveau stade. Je suis très fier d’être ici comme coach. Je suis très ambitieux et je veux vraiment faire quelque chose avec Gand. Je veux prouver que je suis capable de réaliser de belles choses avec un club du Top" a déclaré Vanderhaeghe au micro de la RTBF.

Vanderhaeghe, 47 ans, possède en effet un profil qui colle avec la philosophie du club gantois. Sa vision du football s'approche de celle de Vanhaezebrouck dont il a été l'adjoint à Courtrai entre 2010 et 2014 et qui a tenté de l'attirer dans un rôle de T2 au RSCA.

Après une saison (2014-2015) sur le banc courtraisien, l'ancien Diable Rouge (49 sélections) a relevé le challenge ostendais durant les deux années suivantes avec comme point d'orgue une finale de Coupe de Belgique (perdue contre Zulte Waregem) et une 4ème place dans les POI, synonyme de ticket historique pour l'Europa League, la saison dernière.

Le départ catastrophique des Côtiers lors de l'exercice actuel a eu raison de Vanderhaeghe qui a été limogé il y a deux semaines. Il n'a pas tardé à rebondir. "Je ne voulais pas resté 3-4 mois à la maison. Il y a eu quelques opportunités mais quand la proposition de La Gantoise est arrivée, la décision a été très rapide."

Après neuf journées de championnat, Les Gantois sont 14èmes au classement avec 6 unités. La première rencontre à la tête des Buffalos de Vanderhaeghe aura lieu le 14 octobre à la Ghelamco Arena contre Waasland-Beveren.

"Pour l’instant, on n’est pas bien au classement et il faut qu’on remonte le plus vite possible. Cette place actuelle n’est pas digne de cet effectif. Le noyau qui est plus qualitatif que dans mes deux clubs précédents. Espérons qu’on puisse produire du beau football mais il faut être réaliste. Le plus important, c’est de gagner le plus vite possible. Quand tu n’as que 6 points, c’est nécessaire" conclut lucidement Vanderhaeghe qui sait qu'il a du pain sur la planche.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK