Vormer: "Heureusement, Michel Preud'homme m'a attiré à Bruges"

Le médian du Club de Bruges Ruud Vormer a décroché mercredi le Soulier d'Or 2017, devenant par la même occasion le troisième Néerlandais à se chausser d'or après ses illustres compatriotes Johan Boskamp et Robby Rensenbrink. Une récompense qui fait naturellement plaisir au maître à jouer brugeois: "C'est fantastique" affirme-t-il à notre micro. "Un meilleur sentiment, c'est impossible. Soulier d'Or en Belgique, ce n'est pas donné à tout le monde. Et pour un Néerlandais en plus... Je veux vraiment remercier tout le monde."

"Je ne suis pas un artiste, un "Waow Speler" comme les gens disent" enchaîne le joueur de 29 ans. "J'essaye surtout d’œuvrer pour l'équipe, de marquer des goals et de donner des assists. Plus, je ne sais pas faire. Je ne vais pas me mettre à passer 8 hommes. Soulier d'Or, je n'avais jamais espéré cela lorsque j'étais sur le banc à Feyenoord. J'avais bien d'autres choses en tête. Mais heureusement, Michel Preud'homme m'a attiré à Bruges et a fait de moi un numéro 8. Cela a plutôt bien fonctionné."

"Vormer est l'identification de ce que les supporters de Bruges veulent voir"

"Il était le grand favori" analyse de son côté Vincent Mannaert, le directeur général de Bruges. "Il le mérite vu la saison qu'il a jouée. Il n'a pas simplement bossé pour l'équipe. Il a aussi marqué des buts et donné des assists. Il est très important pour le club car il est presque l'identification de ce que les supporters de Bruges veulent voir: Il se bat toujours, il se donne à fond et place le collectif au dessus de sa propre personne. C'est pour cela qu'il est si important pour le Club de Bruges."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK