Vincent Kompany : même le fisc est sur le coup…

Vincent Kompany : même le fisc est sur le coup…
Vincent Kompany : même le fisc est sur le coup… - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Après le buzz du mois de mai, Vincent Kompany s’attendait sûrement à une saison plus tranquille. Outre les soucis sportifs que vit son club de cœur et ses difficultés à faire prendre la sauce comme joueur-entraîneur, Vince The Prince (ou à tout le moins le trésorier mauve…) peut craindre des petits soucis fiscaux…

La Commission des Litiges de l’Union Belge rendra aujourd’hui sa décision sur la double casquette de Kompany au Sporting. Ne disposant pas de la Licence Pro d’entraîneur, Vincent Kompany fait peser sur son club le risque de plusieurs sanctions, d’une simple amende à (au pire) un retrait de licence… impliquant une rétrogradation en fin de saison ! Risque apparemment écarté avec l’arrivée de Frankie Vercauteren comme coach, qui dispose du fameux sésame. Le Sporting devrait donc s’en tirer avec une simple amende financière de 5.000 euros.

Mais selon le Nieuwsblad ce mardi, le fisc belge suivra aussi de très près sa séance de l’après-midi à la Maison de Verre. Car en Belgique, les sportifs professionnels bénéficient de nombreuses exemptions et facilités fiscales, comme un abattement sur le précompte professionnel et les cotisations ONSS.

Mais ce statut ne s’applique… qu’aux joueurs : les entraîneurs ne sont donc pas concernés. Selon le SPF Finances, contacté par le Nieuwsblad, le débours supplémentaire pour Anderlecht pourrait se chiffrer… à plus d’un millions d’euros.

Faisant foi des déclarations de Michael Verschueren de début de saison, où le Directeur Sportif mauve confirmait que Vince The Prince bénéficiait du plus gros contrat de l’histoire du Sporting (jusque là, c’était le privilège d’Adrien Trebel, 2,7 millions d’euros annuel), le quotidien flamand a postulé un salaire brut annuel théorique de 3,5 millions d’euros pour Kompany.

Pour évaluer son redressement, le fisc peut avoir recours à des images de conférence de presse ou de matches où Kompany remplit clairement le rôle de coach. Le fisc doit cependant ventiler son calcul selon le temps théorique passé par Kompany… comme coach ou comme joueur. En théorie, l’ISI peut donc aussi augmenter le temps passé par Kompany comme coach… durant les périodes de blessure du Kompany joueur !

Sur cette base, le fisc pourrait donc demander des comptes au Sporting… et réduire la partie nette du salaire de Kompany. Qui, certes, n’en souffrira pas trop au vu de sa carrière…

Quand on vous disait que ce retour en Belgique du Prince s’assimilait de plus en plus à une galère d’embûches.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK