"Vercauteren va apporter plus de réalisme et remettre tout le monde à sa place"

Franky Vercauteren
Franky Vercauteren - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Avec deux succès consécutifs, dont le premier sous l’ère Franky Vercauteren, le Sporting d’Anderlecht vient de s’octroyer une belle bouffée d’oxygène dans une saison qui avait très mal débuté. Onzièmes à quatre unités du top 6, les Mauves peuvent dorénavant regarder devant eux. Jacky Munaron, ancien visage bien connu au Parc Astrid, apporte ses lumières sur la situation du club de la capitale.

"Etre joueur et entraineur, ce n’est pas évident. Vincent n’avait pas le temps de se reposer et ce n’est pas un surhomme. Il a peut-être été trop gourmand. Je ne pense pas que Vercauteren aurait signé à Anderlecht sans en avoir discuté avec Kompany. Ils ont probablement mis des choses au point afin que tout soit clair. Dans l’optique de ce que Vincent veut apporter, c’est positif. C’est beau d’avoir un rêve, mais quand tu te réveilles et que tu ouvres les yeux, les Mauves n’avaient récolté que six points. Il a fallu se réveiller et prendre des initiatives et des décisions importantes. Vercauteren est très strict et correct, il va aller dans le sens du beau football avec un bloc sur le terrain. Il délègue mais garde la lignée qu’il souhaite. Ce sont deux hommes intelligents, ça va apporter un plus au RSCA. Le talent est présent dans le noyau. Il faut toutefois des gens routiniers qui vont guider les jeunes. A sa manière, Trebel apporte quelque chose. Chadli est peut-être le meilleur transfert, en espérant qu’il restera en bonne santé. Face à Saint-Trond, la manière y était", a expliqué Munaron à notre micro.

Et l'ancien gardien d'Anderlecht de poursuivre : "Kompany est un rêveur tandis que Vercauteren relativise et peut mettre le doigt là où il faut le mettreVercauteren va apporter plus de réalisme et remettre tout le monde à sa place. Il va travailler les automatismes et essayer de continuer avec le même effectif. Si ça tourne et qu’il voit que chacun est à sa place et que ça tourne, il ne va pas changer. Le plus dur, ce sera de confirmer. Les Mauves ont l’opportunité de jouer maintenant trois équipes d’un niveau moindre."

Dans les prochaines semaines, le RSCA va se déplacer à Eupen avant d'accueillir La Gantoise et le CS Bruges.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK