Vercauteren : "On peut juste s'excuser auprès des supporters pour cette prestation"

Les Mauves ont connu un nouveau revers ce dimanche soir face à Ostende (3-2) alors que Vincent Kompany faisait son retour sur les terrains. Une mauvaise soirée, difficile à avaler pour l’équipe, le staff mais aussi et surtout les supporters qui s’impatientent. Frankie Vercauteren était un peu dépité au micro de la Pro League à l'issue de la rencontre. 

"Il n’y a pas qu’un responsable quand on prend un but. Il y en a plusieurs. C’est surtout la manière, l’attitude, qui font qu’on ne peut pas commencer un match pareil dans ces conditions-là sinon on s’attire des problèmes. Après on donne encore une opportunité à l’adversaire de marquer facilement, on peut juste s’excuser vis-à-vis des supporters, vis-à-vis des gens qui nous entourent de cette prestation. Surtout au début. Après en deuxième mi-temps, je crois qu’on s’est repris. Les circonstances étaient un peu contre nous parce que je crois que si on marque on revient dans le match. Malheureusement ça n’a pas suffi après ce qu’on a montré en première mi-temps."

Le coach a tenté de faire jouer les deux attaquants ensemble, mais ça non plus ça n’a pas totalement fonctionné : "Ça a marché en partie, et je crois qu’avec le penalty et le jeu à un certain moment, on revenait. Et puis on a quand même mis la pression. Le troisième goal c’était un peu de trop. Je crois que là aussi on a encore pris un coup au moral, on accusait un peu le coup. C’était lourd à supporter à ce moment-là."

Plusieurs joueurs n’ont pas évolué à leur meilleur niveau ce dimanche soir. Vlap et Verschaeren sont sortis tôt dans la rencontre : "C’est la prestation de l’équipe qui compte pour moi. Il est normal qu’un joueur ait parfois un moins bon jour. Mais je crois qu’aujourd’hui j’aurais pu en changer quelques autres. On doit absolument rehausser notre niveau en tant qu’équipe."

Vincent Kompany a répété aux supporters qu’il fallait qu’ils maintiennent leur confiance dans ce projet mauve. Le coach a lui aussi bien conscience du mécontentement des fans : "Ils ont raison. Ils ne peuvent pas rêver, on doit être réaliste. D’un autre côté, je ne crois pas qu’on a perdu contre une équipe meilleure que nous. A certains niveaux elle était meilleure et a transformé ça en chiffres."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK