Vercauteren veut "combiner le beau jeu et l'efficacité", en évitant l'euphorie

Anderlecht a battu Saint-Trond 4-1 ce dimanche soir. Une rencontre marquée par le retour de Franky Vercauteren en tant qu’entraîneur des Mauves. Et s’il prend un nouveau départ avec une nouvelle équipe, l’homme n’a pas changé.

Le coach refusait d’être totalement positif sur la rencontre : "Dans l’ensemble on peut être très content. Après un très très bon début on a eu quelques problèmes, on a eu difficile et le 3-1 était le moment important pour regarder confiance et reprendre le jeu en mains. On a eu des moments difficiles, on n’a pas toujours été constant, mais l’ensemble est positif, la base est très bonne pour continuer. Mais il reste pas mal de travail à faire."

Le plan était clair : "Je crois que c’était important d’être très présent, de montrer nos intentions. De combiner le beau jeu et l’efficacité. Ça a surtout fonctionné au début."

Anderlecht a été un peu inconstant, mais plutôt efficace contre Saint-Trond : "Il est clair qu’on a encore du travail pour être constant, pour être un peu plus mature même si on a beaucoup de jeunes, pour mieux gérer ou contrôler un match. Ça fait partie d’un processus qui demande un peu de temps. C’est une bonne chose de pouvoir être efficace, de marquer des goals et aussi de se créer d’autres possibilités puisqu’on pouvait en marquer plus."

L’efficacité, c’est notamment cela qu’il est censé apporter à Anderlecht. Et les deux buts inscrits en dix minutes comptent évidemment : "Oui, c’est hyper important. L’équipe en avait aussi besoin. Elle a beaucoup travaillé. Quand je vois comme les garçons travaillent, sont demandeurs ils avaient aussi besoin d’avoir une récompense. Ils l’ont mérité et ils l’ont eu. Il y a eu plein de choses importantes, les joueurs ont fait ce qu’on leur a demandé. C’est une victoire collective."

D’un point de vue personnel, ce retour était évidemment particulier pour Franky. "C’est quand même un peu spécial, mais moi je ne suis pas important. L’important c’est que l’équipe gagne, que le club revienne au niveau où il doit être."

Malgré tout, il n'est pas question d’euphorie : "Je suis déjà occupé à calmer l’euphorie depuis longtemps. Je suis réaliste à ce niveau-là… Je suis très content de la prestation, j’ai félicité les joueurs et ils le méritent mais il est clair qu’on est réaliste. On doit être conscient qu’il y a encore du pain sur la planche."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK