Vanhaezebrouck salue la prestation des jeunes et regrette les erreurs individuelles

Vanhaezebrouck salue la prestation des jeunes et regrette les erreurs individuelles
Vanhaezebrouck salue la prestation des jeunes et regrette les erreurs individuelles - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Hein Vanhaezebrouck était animé d'un double sentiment à l'issue de la défaite d'Anderlecht à Saint Trond. D'un côté, il était satisfait de ses "gamins". Mais d'un autre côté, il est obligé de constater que son équipe continue à commettre des erreurs qui se payent cash.

"Les dix premières minutes, on avait des difficultés avec le terrain et on n'était pas assez viril dans les duels. Le premier but tombe comme ça. Après, on a pris complètement le contrôle du match. On a été dangereux et on a joué dans la moitié de terrain de l'adversaire", analyse le coach du Sporting au micro de la Pro League.

Mention spéciale pour les jeunes titulaires :  Saelemaekers, Bornauw, Lokonga, Verschaeren, Amuzu. "Je suis fier des cinq gars de moins de 20 ans. Il était même six à la fin (après la montée de Doku). C'est très positif. On a montré de la force mentale. On est revenu après le 1-0. On a égalisé et on a encore eu des opportunités. J'ai demandé de prendre les choses en main de la même manière en deuxième mi-temps. Amuzu a amené le penalty".

Ivan Santini l'a transformé pour faire 1-2. Et puis tout s'est écroulé en quelques minutes. "Comme face à Genk, on oublie de suivre son homme. Pourtant, je l'avais dit littéralement à la théorie. On ne peut pas prendre un but comme ça mais ça arrive quand même. A 2-2, tu as encore le contrôle du match. Mais deux minutes plus tard, tu prends de nouveau un but totalement évitable. C'est un coup sur nos têtes et un boost pour Saint Trond. Et puis on prend encore un 4e but, lui aussi évitable".

Pour Vanhaezebrouck ce type d'erreur se reproduit trop souvent. "Se tirer une balle dans le pied, ce n'est pas la première fois que cela nous arrive. Ce sont des erreurs individuelles. Si c'était toujours le même joueur, on ne le ferait plus jouer. Mais c'est à chaque fois un joueur différent. C'est dommage et ça pèse. On doit éliminer cela de notre jeu. Si on avait pu éviter ces erreurs, je crois qu'on serait en tête", conclut le T1 Bruxellois.

"Baisser la tête et se remettre au travail"

Thomas Didillon partage le constat de son coach. "On rentre mal dans notre match. On veut jouer alors qu’on se fait presser et que ça ne marche pas. On a le mérite de revenir et même de passer devant sur des belles situations. Mais après on retombe dans nos travers. Encore sur des erreurs individuelles. On ne peut même plus dire qu’on apprend parce que ça se répète. Ce soir, sur le quatrième but c’est moi. C’est dur…"

"On a eu des situations pour prendre l’avantage, comme on l’a fait. Et même pour aggraver le score, on l’a pas fait. Et sur des situations bêtes, on donne des cadeaux. On le paie. Il y a des soirées comme ça où il n’y a pas grand-chose qui sourit. Il va falloir baisser la tête et se remettre au travail
".

Certains joueurs ont été en difficulté sur le synthétique du STVV. "Je préfère retenir ce qu’il y a de positif. Je pense que c’est surtout bien de voir que les jeunes ont répondu présents alors qu'on a de nombreux blessés au milieu."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK