Vanhaezebrouck revient sur son licenciement au RSCA : "J'ai été surpris car on était 4e"

Hein Vanhaezebrouck
Hein Vanhaezebrouck - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Remercié par le Sporting d’Anderlecht mi-décembre, après la défaite du RSCA au Cercle de Bruges (2-1) dans le cadre de la 19ième journée de Pro League, Hein Vanhaezebrouck s’est exprimé pour la première fois depuis cet épisode.

"Nous avons très bien terminé la saison dernière, sinon la décision serait peut-être déjà tombée. Ils attendaient peut-être un échec en play-offs 1 afin d’aller chercher quelqu’un d’autre. J’ai été surpris par mon licenciement, je ne m’y attendais pas. Nous avions des problèmes mais nous étions toujours à la quatrième place. Michael Verschueren m’a dit que la décision avait été prise à l’unanimité. Pourtant, une semaine plus tôt, on avait prévu de poursuivre la collaboration et de la renforcer. Je pense que c’était une inspiration impulsive de la part de quelqu’un qui décidait soudain qu’il en avait assez (ndlr : Marc Coucke donc). C’est quelque chose qu’on peut voir dans FC De Kampionen (ndlr : un programme TV célèbre en Flandre), pas à Anderlecht", a précisé l’entraineur de 55 ans au micro de Sporza.

Un épisode précis a marqué Vanhaezebrouck. Mi-novembre, alors qu’Anderlecht mène 1-0 contre Gand, Marc Coucke descend de la tribune d’honneur. "Si votre président entre dans le vestiaire pendant la pause pour dire aux joueurs qu’ils doivent évoluer plus près de leurs hommes, vous en perdez votre pantalon. C’est inimaginable et c’est nocif pour le groupe", a-t-il aussi avancé. Pour l'anecdote, Anderlecht s'imposera finalement 2-0 suite au doublé de Sven Kums.

Un litige financier persiste

"Anderlecht n'est plus ce qu'il était. S'ils changent de nom, il n'en restera plus rien", a aussi déclaré HVH, "Le club ment sur mon indemnité de licenciement par peur pour la commission des licences. Contrairement à ce qu'Anderlecht n'arrête pas de me dire, je ne suis toujours pas entièrement payé. Cela malgré des dizaines de rappels de mon avocat. Cependant, tout est contractuellement convenu, rien n'est incertain, mais c'est toujours reporté."

"Le club prend acte des déclarations de Hein Vanhaezebrouck dans la presse. Contrairement à ce qu'il prétend, son indemnité de départ a été versée en totalité et selon les normes légales. Par ailleurs, nous ne souhaitons pas donner des commentaires sur les autres déclarations de Hein Vanhaezebrouck. Le club lui souhaite bonne chance dans sa future carrière", a résumé le RSCA dans un communiqué.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK